Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

LA NOUVELLE ÉCO : à Nérondes dans le Cher, la société Berry Graines résiste plutôt bien à la crise

-
Par , France Bleu Berry

La société Berry Graines fédère quarante agriculteurs qui produisent des graines alimentaires dont la consommation augmente en France. Mais la crise freine leurs projets.

Berry Graines
Berry Graines

En reprenant en 2015 la ferme familiale à Nérondes (Cher), Damien Sneesens et sa compagne Marion Breteau ont conservé l’atelier vaches à viande mais abandonné les grandes cultures (orge, colza et tournesol) au profit des graines alimentaires (quinoa, lentilles corail, petit épeautre, pos cassés, pos chiches...). Ces cultures rustiques exigent moins d’intrants et moins d’eau.

Afin de faire grossir l’offre, ils ont incité petit à petit d’autres agriculteurs à se lancer dans l’aventure. Ils sont aujourd’hui une quarantaine, la plupart dans le Cher, à être sous contrat avec la société Berry Graines que Damien Sneesens et Marion Breteau ont créée en 2017. Par contrat, le couple s’engage à leur acheter leur production selon un volume et un prix garantis et fixés au préalable.

Berry graines assure le nettoyage, le conditionnement et la commercialisation des graines en gros ou en sacs de 5 à 20 kg pour la restauration. Des sachets “Sa majesté la graine” sont commercialisés en région Centre en grande surface et dans des magasins spécialisés.

Le rôle bénéfique du premier confinement

La consommation de graines alimentaires progresse en France depuis plusieurs années mais, aujourd’hui, 80 % du quinoa et 90 % des lentilles corail sont importés. “En mars, alors que les restaurants étaient fermés, nous avons constaté une hausse des commandes”, se souvient Marion Breteau. Un phénomène lié au fait que les Français ont davantage cuisiner durant cette période et ont aussi privilégier les circuits courts et les produits locaux.

Moins pénalisé que d’autres

La société emploie cinq salariés dont deux ont été recrutés en début d’année. Si le fait d’être dans l’alimentaire pénalise moins Berry Graines que d’autres sociétés, le contexte avec son lot d’incertitudes pèse néanmoins. La création d’un atelier pour le conditionnement des sachets, qui est actuellement délégué à un prestataire, a pour le moment été reporté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess