Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : les salles de sports demandent une réouverture dès le début 2021

-
Par , France Bleu Auxerre

France Active, le syndicat des salles de sports, appelle à une mobilisation le mercredi 2 décembre pour réclamer une réouverture des salles dès le début de l'année prochaine. Les salles de sports ne veulent pas être les grandes oubliées de ce confinement.

Les salles de sports réclament leur réouverture au plus vite
Les salles de sports réclament leur réouverture au plus vite © Radio France - Ruddy Guilmin

Elles sont privées de clients depuis plusieurs semaines. Les gérants de salles de sports tirent la sonnette d'alarme et ne veulent pas être stigmatisés dans la crise du Covid-19. Ils réclament une réouverture au plus tôt pour tenter de ne pas mettre la clé sous la porte. Florent Raveneau, gérant d'Auxerre Fitness se rendra mercredi devant la préfecture de l'Yonne pour faire part de ses doléances. 

France Bleu Auxerre - Qu'allez-vous demander au préfet ?

Florent Raveneau : Nous allons demander une ouverture plus tôt des salles de sport car nous pensons être les grands oubliés de ce deuxième confinement. La fermeture des salles de sport englobe aussi les salles de pilates, de yoga, d'escalade, pas loin d'une quarantaine d'activités et il faut absolument que nous puissions rouvrir dès le 4 janvier. L'état doit aussi nous apporter une aide financière car nous sommes, pour beaucoup, au bord du gouffre. Il faut aussi travailler sur une image positive des salles de sports. Pourquoi nous empêcher de travailler alors que le sport contribue, on le sait, à la bonne santé physique et mental des Français ?

Aujourd'hui la survie de votre établissement est-elle en jeu ?

Oui, les charges continuent d'arriver touts les mois comme les loyers, les factures d'électricité. Nous avons été stigmatisés comme des viviers à virus ce qui est injuste. Nous devons travailler avec le ministère des Sports et il va falloir mettre en place un plan de relance pour nous soutenir davantage.

Avez-vous le soutien de vos clients, ou certains vous ont-ils quitter ? 

Nous avons perdu beaucoup de clients et malgré la mise en place de 300 cours sur notre chaîne TV, certains ont été découragés car nous avons tous besoin de lien social et ne plus pouvoir venir en salle les a conduit à résilier leur abonnement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess