Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle éco : les secteurs de l'artisanat et du bâtiment recrutent en Bretagne

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Les secteurs de l'artisanat et du bâtiment recrutent pour cette rentrée. C'était déjà une tendance depuis plusieurs années, qui s'est accentuée avec la crise sanitaire et le confinement.

Photo d'illustration d'un chantier.
Photo d'illustration d'un chantier. © Radio France - Marie-Coralie Fournier

Les métiers de l'artisanat et du bâtiment recrutent beaucoup en ce moment, mais ce n'est pas nouveau. "Cela fait des années", souligne Jérôme Berder, le vice-président de la Confédération de l'Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (Capeb) du Finistère. "Il y a un besoin de renouveler les personnels, mais aussi un besoin de recrutement par croissance de marché, avec des personnes qui ont de nouvelles compétences", ajoute-t-il. C'est le cas notamment de la rénovation énergétique, mise en place dans le cadre de la transition écologique.

"On embauche un peu partout. Les métiers autour de l'isolation par exemple vont avoir besoin de plus de personnel formé", indique le vice-président. En Bretagne, près de 7.000 jeunes se forment dans le bâtiment. 3.000 sont inscrits dans les centres de formation des apprentis en bâtiment, dont 600 dans le Finistère.

Incertitudes pour les prochains mois

Avec le confinement et la crise sanitaire, les travaux ont pris du retard. "Mais il y a eu une forte reprise. Nous avons beaucoup travaillé cet été et la météo favorable du confinement nous a permis d'avancer sur certains chantiers", lance Jérôme Berder. Les professionnels du secteur sont attentifs aux prochains mois. "D'abord avec les risques de résurgence de l'épidémie, mais aussi avec une météo qui nous conduira peut-être à travailler en intérieur avec plus de contraintes", affirme le vice-président de la Capeb 29. "Il y a peut-être des retards ponctuels, mais il y a un besoin de fond, dans le bâtiment, de recruter. C'est un métier d'avenir."

C'est un métier d'avenir

Le secteur attend aussi des annonces concernant le plan de relance de l'Etat, qui devraient tomber vers fin septembre ou début octobre. "Les premières pistes semblent bien partir. Il devrait y avoir 2 milliards d'euros supplémentaires dans la filière pour 2021-2022, notamment pour 'Ma prime rénov' qui concerne la rénovation de l'habitat chez les particuliers. Il devrait y avoir aussi 6 à 7 milliards d'euros plus globalement pour la transition énergétique. Ce sont des chiffres, il faut voir comment cela va se concrétiser", explique Jérôme Berder.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess