Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : les snowboards Borealis conçus à Avignon rêvent de remonter la pente l'hiver prochain

-
Par , France Bleu Vaucluse

À Avignon, le concepteur des snowboards Borealis a perdu 50% de son chiffre d'affaire avec la crise sanitaire et la fermeture des remontées mécaniques. Benjamin Hall a retardé à l'hiver prochaine la sortie de sa première ligne de skis.

Les snowboards Borealis sont conçus à Avignon (Vaucluse)
Les snowboards Borealis sont conçus à Avignon (Vaucluse) - Borealis Snowboards

À Avignon, un fabricant de snowboards se désespère: il y a de la neige mais avec la crise sanitaire pas de remontées mécaniques pour accéder aux pistes ! Depuis le premier confinement, les snowboards Borealis conçus à Avignon ont perdu 50% de leur chiffre d'affaires. L'hiver économique risque d'être encore long car l'entreprise réalise l'essentiel de son chiffre d'affaire en décembre et les aides de l'Etat sont destinées aux entreprises qui travaillent toute l'année.

Snowboards en bambou mais pré-commandes en bois

Les snowboards Borealis sont très appréciés dans le milieu de la glisse. Ils sont beaux ; écolos avec du bambou et des résines de sapin recyclé pour éviter la colle epoxy. Mais depuis l'hiver dernier, Benjamin Hall accumule les planches : " la vente de snowboards fonctionne avec des pré-commandes un an à l'avance. Avec la crise sanitaire, la moitié des magasins ont simplement refusé de recevoir les commandes. Je dois avoir encore 400 planches en attente"

Benjamin Hall n'est pas certain que l'hiver prochain, les magasins passent commande s'ils ne vendent rien cette année sans remontées mécaniques. Le chef d'entreprise espère beaucoup des aides de l'Etat mais il reconnait que sa situation est particulière : "on fait 90% de notre chiffre d'affaires en un mois en décembre et les aides sont surtout destinées aux entreprises qui tra vaillent toute l'année".

Un modèle de snowboard en rupture de stock

Seul petit point positif malgré la crise et grâce la fermeture des remontées mécaniques : les split boards Borealis se sont très bien vendus. Ces snowboards se transforment en skis de randonnée pour grimper sans remonte-pentes : "ça représente 10% de ce qu'on vend. C'est toujours sympa, mais ça ne comblera pas le manque de 50% de vente de snowboards."

Mais le rêve de poudreuse pousse des snowboarders à se tourner vers les split-boards Borealis. Benjamin Hall assure qu'il a "chaque jour, trois ou quatre fois appels ou des courriels d'agents commerciaux ou de distributeurs partout en Europe qui me demandent des split-boards. Mais tout est parti très vite en quelques jours et malheureusement, il n'y en aura plus avant l'hiver prochain". 

Sortie repoussée de la première ligne de skis conçus à Avignon

Benjamin Hall devait sortir cette saison sa première ligne de skis conçus à Avignon. Quelques paires de skis ont été testées au débit de l'hiver. Les passionnés de free ride et de descente en poudreuse devront patienter jusqu'à l'hiver prochain.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess