Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Nouvelle Eco - Limousin Aide à Domicile espère retrouver son activité d'avant-crise en 2021

-
Par , France Bleu Limousin

Les entreprises du secteur de l'aide à domicile ont aussi souffert durant ces mois de crise sanitaire. Ainsi, la société Limousin Aide à Domicile, basée à Limoges, a connu un recul de son activité, mais au fil des mois les demandes reviennent. Avec l'espoir de repartir vraiment en 2021.

Aide à domicile durant la crise sanitaire (image d'illustration)
Aide à domicile durant la crise sanitaire (image d'illustration) © Maxppp - Lionel Le Saux

Les entreprises du secteur de l'aide à domicile ont aussi souffert durant ces mois de crise sanitaire. Ainsi, la société Limousin Aide à Domicile, basée à Limoges, a connu un recul de son activité l'an passé. "La crise sanitaire nous a complètement déstabilisé" avoue Bruno Limousin, le PDG de l'entreprise qui fait travailler ponctuellement jusqu'à 140 personnes, soit 40 équivalents temps pleins. "On a fait le maximum pour permettre de continuer le service, mais certaines de nos filles ont été malades, elles ont attrapé le Covid-19, il a fallu gérer tout ça" explique-t-il.

Ces temps incertains, surtout au début de la crise, ont impacté l'activité de Limousin Aide à Domicile. "On a des personnes qui n'ont pas voulu prendre d'intervenantes parce qu'elles avaient peur d'attraper cette maladie. _On a eu du chômage partiel, il ne faut pas s'en cacher_. Donc on a eu un volume d'activité qui a pas mal baissé pendant quelques semaines et quelques mois" poursuit Bruno Limousin, qui constate malgré tout, depuis quelques temps, un nouveau regain d'activité. "Ca remonte gentiment, ce n'est pas encore ça, mais on commence à avoir pas mal de demandes qui reviennent". 

Rassurer les bénéficiaires et leurs familles

Les intervenantes ont par ailleurs ressenti de nouveaux besoins chez les bénéficiaires : "Parler. Oui, parler, c'est très, très important. Ils ont besoin d'être rassurés par rapport au Covid-19, donc on fait très attention par rapport aux gestes barrières, _on essaie aussi de soulager et de rassurer les familles_, car derrière chaque personne âgée il y a une famille, souvent très inquiète par rapport à cela" explique encore Bruno Limousin. Malgré ces précautions, "on a toujours des bénéficiaires qui n'ont pas voulu reprendre, qui avaient peur d'être contaminés par le Covid-19".

Bruno Limousin espère que 2021 va dégager l'horizon dans son secteur d'activité. "L'important c'est de se faire vacciner et on va croiser les doigts, on fait le maximum, les filles ont fait un boulot difficile pour ne pas laisser tomber les bénéficiaires, et ça c'est important" a-t-il conclu.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess