Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La Nouvelle Éco : malgré la crise, l’avenir d’Inveho à Orval est sur de bons rails

-
Par , France Bleu Berry

Leader français de la construction et de la maintenance de wagons de fret, Inveho vient de signer un accord avec le groupe allemand Villmann. Il compte six sites en France dont le plus ancien à Orval dans le Cher.

Basé à Orval (Cher), Inveho compte six sites et 400 salariés en France
Basé à Orval (Cher), Inveho compte six sites et 400 salariés en France - Inveho

Le site d’Inveho dans le Cher, les anciens Ateliers d’Orval, devait fêter en 2020 ses cent ans mais l’événement a été annulé en raison de la crise sanitaire. Sur les six sites que le groupe compte en France, Orval est le seul, en plus de son activité de maintenance, à concevoir et assembler sur place des wagons neufs. La production est passée ces dernières années de 200 à 600 nouveaux wagons par an. Sur les 400 salariés du groupe, 140 salariés travaillent dans le Cher. 

Inveho vient d’annoncer l’acquisition de trois ateliers de maintenance wagons et essieux du groupe Villmann, N°2 du secteur en Allemagne. La prestation traitement d’essieux apportée par Villmann pourrait notamment profiter au site d’Orval où l’on travaille sur la digitalisation des wagons afin de disposer de nombreuses infos très utiles lors des opérations de maintenance.

De belles perspectives

Cet accord stratégique permet à Inveho de devenir le 1er réseau européen d’ateliers de maintenance de wagons de fret et d’avoir une offre complète à présenter aux industriels du fret ferroviaire. L'objectif d’arriver à 30 % de part modiale d’ici 2030, ouvre de belles perspectives de développement. Elle est aujourd’hui d’environ 10 % en France et 20 % en Allemagne. L’accord avec Villmann est conditionné à l’accord de l’autorité de la concurrence compétente qui doit se prononcer en janvier. “Le partage des compétences avec nos équipes françaises, permettront de créer des solutions innovantes pour nos clients, et de développer et renforcer nos capacités sur le long terme pour répondre aux besoins spécifiques du secteur et aux futurs challenges de l’industrie du fret ferroviaire", souligne Julien Mathiaud, directeur général d’Inveho.

Un secteur encore au ralenti

Fermé en mars, le site d’Orval a, comme les autres sites, rouvert pour répondre aux besoins de maintenance de leurs clients. Des mesures de sécurité sanitaire ont été prises et le travail s’est poursuivi après le reconfinement. Toutefois, les effets de la crise se sont sentir. “2020 aura été une année difficile avec une activité un peu réduite" reconnaît Julien Mathiaud. "Notre chiffre d’affaires sera en retrait de 3 à 4 millions d’euros. Tout le secteur souffre un peu du ralentissement de l’activité qui va sans doute se prolonger sur une bonne partie de l’année 2021.”

Choix de la station

À venir dansDanssecondess