Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco

La nouvelle éco : Musardise, les bijoux toulousains sur triporteur, dans la vitrine des Galeries Lafayette

-
Par , France Bleu Occitanie

C'est une success-story familiale que raconte Musardise. Corinne et sa fille Marine créent leurs bijoux et un concept original : la vente sur triporteur en ville. Les deux Toulousaines se sont faites remarquer par les Galeries Lafayette qui ont décidé de commercialiser leurs produits.

Le triporteur, petite roulotte de vente à emporter sur un vélo.
Le triporteur, petite roulotte de vente à emporter sur un vélo. - Marine Laffont

Elles sont avec leur triporteur dans le rue Alsace-Lorraine à Toulouse depuis près de cinq ans. Du 25 au 31 mai, puis en juin et en juillet, les Belles Toulousaines (c'est le nom de l'entreprise) présentent leurs collections aux galeries Lafayette, rue Lapeyrouse à Toulouse.

Au départ, c'est l'histoire d'une famille du quartier des Chalets à Toulouse. Marine Laffont, étudiante à la TSE (Toulouse School of Economics) crée ses propres bijoux, puis quand elle part faire une année d'échange à l'étranger, c'est sa mère, Corinne Sourbié, qui reprend le filon et commence à vendre leurs créations sur les marchés de Leucate (Aude) ou à des comités d'entreprises. Elle a l'idée d'installer un triporteur dans le centre-ville de Toulouse. D'abord place du Capitole, puis une fois que la mairie a régi l'installations de ces vendeurs ambulants, mère et fille obtiennent une des cinq autorisations officielles. La roulotte s'installe rue Alsace-Lorraine, à l'intersection de la rue de la Pomme. C'est là que les Toulousains ont l'habitude de les voir, chaque mercredi et samedi, parfois aussi les vendredis aux beaux jours. Aujourd'hui, elle salarie une vendeuse, une amie de la famille, Elisa, pour réaliser les ventes.

Le genre de bijoux que vendent Marine et Corinne avec leur marque Musardise.
Le genre de bijoux que vendent Marine et Corinne avec leur marque Musardise. - Musardise

A ce jour, Musardise (la marque) réalise 30% de ses ventes sur le triporteur, et 70% sur le site Internet, les confinements aidant. Récemment c'est le directeur régional des Galeries Lafayette qui les a contactées, en bon voisin, pour commercialiser les bracelets, bagues et boucles d'oreille de Corinne, 55 ans, et Marine, 28 ans, dans le magasin géant du centre-ville toulousain. Prochainement, Musardise devrait aussi se retrouver dans les vitrines des Galeries de Bordeaux et du pays basque, avec comme objectif ultime que les bijoux toulousains soient vendus aux célébrissimes Galeries Lafayette Haussmann de Paris.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess