Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : "Nous sommes très attachés à notre ancrage normand", assure le PDG de Ferrero France

-
Par , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

Ferrero France va investir plus de 40 millions d'euros en Seine-Maritime et dans l'Eure, notamment pour moderniser son usine de Villers-Écalles, où est produit le Nutella. Le PDG du groupe, Jean-Baptiste Santoul, était ce mercredi l'invité de la Nouvelle éco.

L'usine de Villers-Ecalles est la plus grosse productrice de Nutella du monde
L'usine de Villers-Ecalles est la plus grosse productrice de Nutella du monde © Radio France - Adrien Beria

L'enveloppe totale s'élève à 42 millions d'euros. Ferrero France a annoncé, ce mardi, qu'il allait investir sur ses différents sites de Normandie. Dans le détail, dix millions d'euros iront à la modernisation de l'usine de Villers-Écalles, la plus grosse usine de Nutella dans la monde, deux millions serviront à la rénovation du siège social de Ferrero France à Mont-Saint-Aignan, mais le plus gros de l'investissement (30 millions) est destiné à la construction d'un nouvel entrepôt de 36 000 mètres carrés à Criquebeuf-sur-Seine. Avec une capacité de stockage de 45 000 palettes, ce sera le plus grand site logistique du groupe en France.

Record de production de Nutella

"Nous sommes depuis soixante ans en Normandie, la terre qui nous a accueilli en France, bien sûr nous sommes très attachés à notre ancrage normand. Il est donc tout à fait normal que nous modernisions nos lignes de façon à les rendre plus efficaces, plus performantes, et pour améliorer les conditions de travail de nos opérateurs", a déclaré ce mercredi matin Jean-Baptiste Santoul, le PDG de Ferrero France, invité de France Bleu Normandie.

Car malgré la situation sanitaire et les mauvais indicateurs de l'économie, les résultats du groupe sont bons : l'usine de Villers-Écalles, par exemple, a battu son record de production de Nutella sur un an.

Mais ces investissements, outre les emplois induits, seront-ils suivis d'embauches ? "Nous embauchons en permanence en France, donc nous ajustons nos équipes au fur et à mesure de nos besoins, explique Jean-Baptiste Santoul. Sur le site de Criquebeuf-sur-Seine, il y aura entre 70 et 110 personnes lors des pics d'activité saisonniers. Des salariés viendront de notre site de Grand-Quevilly, mais il est possible qu'il y ait de nouveaux emplois dans le futur."

"Je ne pense pas que la publicité sera interdite"

Le PDG de Ferrero France a également réagi au débat, lancé il y a plusieurs jours, d'interdire ou au moins d'encadrer la publicité sur les produits "trop gras, trop salés, trop sucrés" : "La publicité est très importante pour les produits de grande consommation, cela permet aux marques de se faire connaître des consommateurs, et de faire connaître leurs innovations", explique Jean-Baptiste Santoul. 

"On dit beaucoup de choses, poursuit-il. Je ne pense pas que la publicité sera interdite pour nos produits. Nous sommes un annonceur important, comme beaucoup d'autres d'acteurs de l'agroalimentaire en France. Par nos investissements publicitaires, nous finançons également la création artistique et les chaînes de télévision."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess