Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco en Bretagne : une pénurie de certains vélos chez CycleWorks à Quimper

-
Par , France Bleu Breizh Izel

D'après un récent sondage de l'INSEE Bretagne, vous êtes de plus en plus nombreux à utiliser votre vélo pour vous déplacer. Mais ce regain du deux roues, lié en partie à la crise sanitaire n'est pas sans conséquences. Les marchands de vélo font face à une pénurie de cycles et de pièces détachées.

Stéphane Fichant gérant de la boutique CycleWorks à Quimper
Stéphane Fichant gérant de la boutique CycleWorks à Quimper © Radio France

Une crise sanitaire qui a mis à l'arrêt les chaînes de production couplée à une hausse de la demande et voilà, une pénurie... de vélos ! Depuis quelques semaines les marchands de cycles ont de plus en plus de mal à s'approvisionner en vélos et en pièces détachées. _"_Les cas de pénuries sont liés la demande qui a explosé sur la pratique loisirs et cela a généré des ruptures sur certaines des familles de produits", explique Stéphane Fichant, gérant de la boutique CycleWorks à Quimper. 

"Personne n'avait anticipé la crise. Les gammes de 2021 ont été produite en 2020 avec des produits commandés en 2019. On travaille avec quasiment deux ans d’inertie, avec des délais qui génèrent des retards", poursuit-il. 

Des délais allant jusqu'à un an pour certains vélos 

Pour les vélos les plus demandés, comme les vélos de loisir ou encore certains VTT, les délais d'attente peuvent aller jusqu'à un an. "On s'adapte, il faut faire preuve de souplesse tout en essayant de satisfaire la clientèle", tempère Stéphane Fichant. L'industrie du vélo est entièrement délocalisée en Asie et a été à l'arrêt pendant la crise sanitaire, ce qui explique les retards au niveau de la livraison. Stéphane Fichant déplore cette dépendance mais admet que la situation commence à se débloquer tout doucement pour certains produits. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess