Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : plus d'un million d'euros investis pour le développement du parc de Boutissaint, à Treigny

-
Par , France Bleu Auxerre

Depuis le 1er juillet, le parc de Boutissaint, à Treigny, a de nouveaux propriétaires. Il est désormais géré par Pascal Paulmier et Charles Brunswick, également à la tête du parc naturel Bourgogne Evasion. Ils prévoient d'investir 1 million 250 000 euros pour développer ce site de 400 hectares.

Le Parc de Boutissaint, à Treigny.
Le Parc de Boutissaint, à Treigny. - Patoche le Bordelais

A peine arrivés que les nouveaux gérants du parc animalier de Boutissaint, à Treigny, ont tenu à imposer leur marque. Charles Brunswick et Pascal Paulmier, qui gèrent en parallèle le parc naturel Bourgogne Evasion, ont pris leur fonction le 1er juillet. Ils ont aussitôt lancé d'importants chantiers. "Dès notre arrivée, nous avons investi 80 000 euros. Cela nous a permis de créer une ferme pédagogique et une boutique-café pour permettre aux visiteurs de se restaurer. Nous avons également réalisé des travaux de réfection de la maison des gardiens pour développer notre capacité d’hébergement", énumère Charles Brunswick. 

Des projets d'aménagement

Ce n'est pas terminé, puisque les gérants projettent d'injecter encore 70 000 euros cet hiver, lors de la fermeture du parc, pour y faire un grand nettoyage, engager la réfection des enclos et créer des parcours pédagogiques. Enfin à plus long terme, d'ici douze à dix-huit mois, un million d'euros supplémentaires doit être débloqué pour poursuivre le développement d'une activité d'hébergement, avec la création de chalets. Cet été, le parc de Boutissaint a vu sa fréquentation progresser de 30% entre les mois de juillet et septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess