Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : pour Mavic, le Tour de France est "une vitrine de notre savoir-faire"

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Rachetée cet été par le groupe Bourrelier, Mavic, partenaire depuis 1977 du Tour de France, profite une nouvelle fois de la Grande Boucle pour mettre en avant son expertise dans la fabrication des roues de vélo. Entretien avec l’un des nouveaux patrons de l’entreprise basée en Haute-Savoie.

Pour Mavic, le Tour de France est "une vitrine de notre savoir-faire". L'entreprise de Haute-Savoie est partenaire de la Grande Boucle depuis 1977.
Pour Mavic, le Tour de France est "une vitrine de notre savoir-faire". L'entreprise de Haute-Savoie est partenaire de la Grande Boucle depuis 1977. © Radio France - Nicolas Peronnet

C’est l’autre "jaune" incontournable du Tour de France. Depuis 43 ans, Mavic accompagne le peloton engagé sur la plus prestigieuse épreuve cycliste au monde. Installée dans l’agglomération d’Annecy, l’entreprise spécialisée dans la conception et la fabrication de roue de vélo profite de la Grande Boucle pour mettre en avant son savoir-faire. "C’est une vraie vitrine" pour la marque confie l’un des nouveaux patrons de la marque racheté cet été par le groupe Bourrelier. 

"Nous avons une situation privilégiée, on est au cœur du peloton. On a même l'impression de pédaler avec les coureurs." - Jacques Corteggiani, responsable du service courses Mavic qui participe à son 34e Tour de France

ECOUTEZ Jacques Corteggiani, le responsable du service courses Mavic.

France Bleu Pays de Savoie : Jean Michel Bourrelier, le Tour de France et Mavic c’est une longue histoire...

Jean Michel Bourrelier : Oui c’est vrai, Mavic et le tour de France c’est une histoire qui dure depuis 43 ans. Nous apportons l’assistance aux équipes sur le Tour. Nous sommes considérés comme les anges gardiens des coureurs. 

Que représente et que vous apporte ce partenariat avec le Tour ?  

C’est une vraie vitrine du savoir-faire de Mavic puisque nous avons une expertise française et un vrai leadership technologique depuis plus de 100 ans. Cela nous permet d’être au plus près des coureurs de haut niveau et de mettre nos roues avec les meilleures technologies. 

Cette présence sur le Tour, c’est aussi un investissement pour la marque, est-ce rentable ? 

Alors dire que c’est rentable…c’est assez difficile à calculer. Maintenant, une épreuve comme le Tour de France a une telle notoriété que cela nous permet d’être visibles mondialement. 

Et pour vous, l’idéal c’est quand un cycliste gagne avec vos roues…

Oui quand il y a une victoire comme celle de Nans Peters (NDLR : le cycliste français d’AG2R La Mondiale s’est imposé à Loudenvielle lors de la 8e étape), cela parle sur les réseaux sociaux. Il y a beaucoup de demande sur le matériel utilisé et surtout les roues. Il faut savoir que la roue est le deuxième élément, après le cadre, le plus important pour les performances du vélo. Par conséquent, il est vrai que via les réseaux sociaux, nous avons de nombreuses questions à ce sujet. Les gens veulent connaître le modèle, la technologie et qu’est-ce que tout cela apporte de plus. Donc c’est important pour nous. 

Cet été, le groupe Bourrelier a racheté Mavic finalement le décalage du Tour de France de juillet à septembre est une aubaine pour vous.  

Oui, c’est presque une chance puisque nous avons effectivement repris la marque début août. S’il n’y avait pas eu la Covid, le Tour aurait eu lieu au mois de juillet donc pendant la crise, en tout cas pendant que la société était à la barre du tribunal de commerce et peut-être que Mavic n’aurai pas participé au Tour. Le décalage au mois de septembre nous a permis de pouvoir poursuivre, cette année, ce partenariat avec le Tour de France. Et durant ces trois semaines, cela nous permet également de communiquer sur Mavic et sa reprise. 

Mavic sur le Tour de France 

  • 4 techniciens et 4 pilotes 
  • 3 voitures jaunes et 1 scooter avec 12 vélos jaunes (3 tailles)
  • 37 paires de roues de rechange toutes en carbone (15 à disque, 12 & 11 vitesses)

_____________________________________

France Bleu est à vos côtés après la crise sanitaire et économique. Chaque jour à 7h15 dans "La nouvelle éco", votre radio s'intéresse à une entreprise ou un secteur d'activité. Comment se porte-il ? Comment se projeter dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess