Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : Reims accueillera bientôt des maisons imprimées en 3D

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

L’écoquartier Réma'Vert de Reims verra bientôt cinq maisons construites en 3D. Une innovation qu'un bailleur social est fier de mettre en place pour la première fois en France. Une innovation qui reste 30% plus cher qu'une maison traditionnelle.

Les maisons en 3D seront construites dans l'éco-quartier de Reims.
Les maisons en 3D seront construites dans l'éco-quartier de Reims. - Agence Coste Architectures - Viliaprint

Et si la maison du futur était imprimée ? Plurial Novilia, un bailleur social, innove et décide d'imprimer des maisons 3D. Ce sont les murs en béton qui seront produits grâce à une imprimante 3D. Une imprimante avec un bras robot à un million d'euros mise au point par une société basée à Rungis. Au total ce sont 5 maisons du T3 au T5 qui seront construites. De plain-pied, elles seront facilement accessibles pour les personnes âgées, les personnes à mobilité réduite ou encore les familles. Elles se situeront au niveau de l’éco-quartier Dauphinot, à Reims, bâptisé Réma'Vert. 

Pour des questions financières, les murs seront imprimés directement dans l’entreprise d’Ile-de-France et acheminés ici. Selon Jérôme Florentin, ce type de dossier constitue une première en France. 

30 % plus cher qu’une maison traditionnelle 

La mise à disposition des clients exactement dans les mêmes conditions que des maisons classiques, le loyer ne sera pas plus cher”, rassure Jérôme Florentin. 

Le chantier devrait pouvoir démarrer au début l’année 2021, selon le directeur de la maîtrise d’ouvrage. “Le chantier étant constitué de beaucoup d'éléments pré-fabriqués en moins d'un an le chantier pourra être terminé donc on imagine si tout se passe de façon très optimiste, pouvoir livrer nos maisons à la fin de l'année prochaine”, explique le directeur de la maîtrise d’ouvrage.  

Le coût de construction sera quant à lui plus élevé, car il s’agit là d’une innovation, "c'est environ 30 % plus cher qu'un chantier traditionnel, mais avec l'évolution des technologies, nous espérons qu'à terme les prix diminueront", confie le directeur de la maîtrise d'ouvrage. Pour les locataires, cela n'aura aucun impact sur les loyers, affirme Jérôme Florentin. 

Chaque matin à 7h07, la nouvelle éco, c'est l'actualité économique de la région.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess