Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

LA NOUVELLE ÉCO : un Berrichon se lance dans le VTT à assistance électrique

-
Par , France Bleu Berry

Andrew G. Mochkovitch a créé à Saint-Pierre-de-Jards dans l'Indre, sa société, Stalker mad bike, avec l’ambition de développer sur le marché européen ses fat-bikes électriques.

Modèle présenté : Prédator
Modèle présenté : Prédator - Andrew G. Mochkovitch

Le fat-bike, sorte de VTT aux grosses roues, est apparu il y a environ cinq ans chez les surfeurs en Californie et connaît un réel engouement outre-Atlantique. Andrew G. Mochkovitch, 25 ans, s’est, lui, lancé à Saint-Pierre-de-Jards dans l'Indre, dans la conception de fat-bikes à assistance électrique profitant d’un marché en pleine expansion.  Le jeune homme a de qui tenir. En effet, sa famille, originaire de Saint-Pierre de Jards, s‘est installée en Floride à la fin des années 1980 où elle s’est spécialisée dans le marché de l’outdoor (camping, randonnée, chasse, pêche, nautisme...) pour des marques américaines.

Bloqué en France pendant le premier confinement

Andrew G. Mochkovitch avait en projet de développer sa propre marque, Stalker mad bike, en Europe mais le confinement a accéléré les choses. Mi-mars, alors qu’il était en France, il n’a pas pu repartir en Floride, où vit son épouse, suite au confinement et à l’interdiction d’entrée sur le territoire des États-Unis. 

Des retards dûs à la crise sanitaire 

Si le siège de sa société est à Saint-Pierre de Jards, les vélos sont fabriqués en Chine, en Corée du sud et à Taïwan. La crise sanitaire a entraîné la fermeture des usines pendant plusieurs semaines et des retards d’acheminement et donc de livraison. Cette situation a conduit Andrew G. Mochkovitch à se tourner vers des entreprises françaises pour la fabrication de certaines pièces. 

Avec le modèle phare de sa gamme, le “Carnivore”, il souhaite se positionner sur le marché encore peu développé du VTT à assistance électrique en Europe. La batterie vient se loger dans le cadre et démultiplie la puissance du vélo pour partir par exemple à l’assaut d’un massif montagneux. Prochaine étape : l’ouverture d’un local de 1500 m2 entre Cher et Indre qui lui servira à la fois de showroom et de base de stockage.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess