Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : un jeune boucher Compagnon du goût à Compreignac

-
Par , France Bleu Limousin

Il a seulement 36 ans et vient de recevoir un titre honorifique : Sébastien Delame a reçu la distinction de Compagnon du goût. Un label qui assure ses clients de la qualité de son travail et donne une visibilité, en ces temps où de plus en plus de clients se tournent vers le commerce local.

Sébastien Delame est installé à Compreignac depuis 7 ans
Sébastien Delame est installé à Compreignac depuis 7 ans - Sébastien Delame

Un nouveau label vient de faire son apparition sur la vitrine de Sébastien Delame, artisan boucher à Compreignac, en Haute-Vienne : celui de Compagnon du goût. "C'est une reconnaissance d'un groupe de bouchers-charcutiers qui reconnait notre démarche qualité, notre sélection des produits et notre savoir-faire" détaille le patron, installé dans la commune depuis 7 ans. 

Plus de dialogue avec les clients

Avec la crise sanitaire, Sébastien a établi une nouvelle relation avec ses clients. "Ces derniers événements nous ont permis de plus dialoguer avec nos clients, ou avec des nouveaux clients, des personnes qui n'osaient pas trop nous parler, demander, s'informer. Les gens ça leur a donné l'envie d'en savoir plus sur notre savoir-faire, sur ce qu'on vendait, sur ce qu'ils mangeaient."

De nouveaux clients ont aussi passé la porte de la boucherie. "Très nettement on a vu une nouvelle catégorie de clients qui consommaient très peu ou pas du tout dans la boucherie traditionnelle, dans les commerces de proximité. Ça leur a donné envie je pense, contraints ou par curiosité. C'est le côté un petit peu positif de cette année qui vient de s'écouler, très compliquée, mais qui nous a rapproché de nos clients".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess