Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : un laboratoire gersois voit exploser ses ventes de gel hydroalcoolique 100% naturel

-
Par , France Bleu Occitanie

Depuis le premier confinement, le laboratoire Phytogers basé à Gavarret-sur-Aulouste au sud de Fleurance a vu son chiffre d'affaires monter de 200% avec la demande en gel hydroalcoolique, et le carnet de commandes est déjà bien rempli pour l'année prochaine.

Jean-Christophe de Salins, le gérant du laboratoire Phytogers.
Jean-Christophe de Salins, le gérant du laboratoire Phytogers. - Phytogers

Le laboratoire Phytogers, spécialisé à la base dans les produits d'entretien à base de plantes, a finalement changé de braquet avec la crise sanitaire. Et son chiffre d'affaires a lui explosé de 200% entre temps

Sa production de gel hydroalcoolique, là-aussi 100% naturel et issu de plantes, a augmenté de manière exponentielle au fil des mois. Tout est d'abord parti de la sollicitation de quelques maires du Gers, qui avaient demandé du gel pour le premier tour des élections municipales en mars dernier. 

De fil en aiguille, ce sont ensuite les services de l'État puis les Ehpad ou encore les hôpitaux qui ont contacté le laboratoire gersois pour son gel hydroalcoolique. Des volumes très conséquents, avec une production passant d'un petit millier de flacons par mois à près de 200 000 au plus fort de la demande. 

Jean-Christophe de Salins, le patron de Phytogers sur France Bleu Occitanie

Une aide locale 

Phytogers a même pu compter sur une aide inattendue durant le premier confinement, avec les producteurs d'Armagnac qui ont fourni des cuves entières d'alcool pour soutenir la production. "C'est une histoire un peu amusante" se plaît à raconter Jean-Christophe de Salins, le directeur de Phytogers. "Le raisin était cultivé entre Eauze et Condom et il terminait dans des laboratoires pour des besoins sanitaires". 

Le laboratoire a aussi profité de la période pour recruter quatre nouveaux CDI , sans compter la dizaine de CDD employés au plus fort de la demande. 

D'autres contrats sont encore prévus un peu partout en France jusqu'au mois de mai 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess