Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : Un marché de Noël virtuel lancé sur Facebook depuis Forbach

-
Par , France Bleu Lorraine Nord

Un habitant de Forbach a voulu offrir une vitrine aux artisans privés de marché de Noël, à cause du contexte sanitaire. Il a lancé une page Facebook, qui rencontre déjà un certain succès. Objectif : permettre aux clients potentiels de découvrir des créations originales.

Pour permettre aux artisans de vendre quand même leurs productions avant les fêtes.
Pour permettre aux artisans de vendre quand même leurs productions avant les fêtes. © Radio France - Xavier Grumeau

Les Mosellans ont de la ressource ! Un habitant de Forbach, lui-même commerçant et amoureux des marchés de Noël, a voulu rebondir malgré le contexte sanitaire compliqué. Il a lancé une page Facebook qui propose un marché de Noël virtuel en ligne. 

David Di Bella explique à France Bleu : "Être présent sur internet, c'est l'avenir de tout commerce. Mais malheureusement, très peu d'artisans et de petits commerces ont un site internet et font de la vente en ligne. Lors du premier confinement, j'ai vu que tout le monde était sur Facebook et les réseaux sociaux. J'ai eu l'idée de faire un groupe, comme un marché de Noël". 

Chaque post sur le groupe représente l'un des chalets que vous auriez pu croiser en flânant sur un marché de Noël : "on visite le groupe en regardant les photos des produits", ajoute David Di Bella. Le créateur de la page ne touche pas d'argent, la vente se finalise en message privé, directement entre le vendeur et l'acheteur. 

L'initiative séduit, avec des commandes qui partent déjà dans toute la France. Le groupe rassemble déjà 3.000 membres. Même si le créateur reconnait qu'il ne gagne pas autant que s'il avait pu être présent sur les marchés de Noël classiques, il explique qu'il "limite la casse".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess