Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : "un sentiment de tristesse" dans les stations de ski des Pyrénées-Orientales

-
Par , France Bleu Roussillon

Les stations de ski vont devoir encore patienter avant de voir à nouveau fonctionner leurs remontées mécaniques. En Cerdagne et en Capcir, tous les acteurs économiques sont suspendus aux prochaines annonces prévues le 20 janvier.

Télésiège à l'arrêt à Font-Romeu Pyrénées 2000
Télésiège à l'arrêt à Font-Romeu Pyrénées 2000 © Maxppp - Nicolas Parent

Sans surprise, le Premier Ministre Jean Castex a confirmé jeudi soir que la situation sanitaire ne permettait pas une réouverture des remontées mécaniques dans l'immédiat. À vrai dire en montagne, personne ne se faisait d'illusions depuis plusieurs jours. "C'est malgré tout un sentiment de tristesse qui domine" estime Anne Marty, la directrice adjointe de la société Altiservice qui gère les stations de Font-Romeu Pyrénées 2000 et du Cambre d'Aze. "Ce qu'on voulait c'est ouvrir ! Aujourd'hui le ski est le dernier sport d'extérieur encore interdit. Donc on est pas satisfaits"

Celle qui est aussi vice-présidente de Domaines Skiables de France entend néanmoins garder des éléments positifs des dernières annonces gouvernementales. "Il y a un motif de satisfaction : on a enfin le calendrier que l'on demandait. Au 20 janvier prochain, nous saurons si on peut ou pas rouvrir pour les prochaines vacances. C'est la dernière limite. Si on a une autorisation ça laisse encore le temps à nos clients de réserver".

Difficile en effet pour les professionnels de la neige d'imaginer une nouvelle période de congés sans activité. "Nos collègues andorrans ont rouvert et pour l'instant il n'y a pas eu de clusters. Les bars et les restaurants sont malheureusement fermés, mais cela veut aussi dire qu'il y a moins de risques concernant l'après-ski. Donc on espère. Les vacances d'hiver c'est 40 à 45% du chiffre d'affaire sur l'année pour les stations ! "

Choix de la station

À venir dansDanssecondess