Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : un vide-greniers d'un nouveau genre à Saint-Jean-de-Soudain

-
Par , France Bleu Isère

Ancien restaurateur et passionné de brocante, Thierry Pajaud s'est lancé dans l'aventure de la franchise "auvidegrenier.fr", à Saint-Jean-de-Soudain (Isère). Un concept lancé en 2016 et compte désormais 30 magasins en France.

L'intérieur du magasin "Au vide grenier" de Pérols
L'intérieur du magasin "Au vide grenier" de Pérols © Radio France - Sébastien Garnier

Thierry Pajaud a troqué sa casquette d'ancien restaurateur pour s'adonner à une autre de ses passions, la brocante. À Saint-Jean-de-Soudain (Isère), il se lance dans l'aventure de la franchise "auvidegrenier.fr". 

France Bleu Isère : Quel est le concept de "auvidegrenier.fr" ? 

Thierry Pajaud : Le principe, c'est comme un vide-greniers classique avec l'avantage de ne pas se lever tôt le dimanche matin et d'être à l'abri des intempéries. La présence sur le site n'est plus indispensable et c'est permanent. Après avoir pris rendez-vous, les clients déposent leurs articles sur un stand pendant une période d'une semaine à un mois, moyennant une location de 10 € la semaine ou un forfait de 30 euros le mois.

Quel type d'objets peut-on déposer ?

Tout ce qu'on peut déposer normalement dans un vide-greniers ordinaire. Ce qui marche bien ce sont souvent les vêtements, les produits de la maison, la déco, la vaisselle et puis les meubles  "relookables".  

L'idée aussi c'est de donner une seconde vie aux objets...

Absolument, c'est le concept de cette franchise.

Il s'agit donc de réutiliser les objets dont on ne se sert pas et qui peuvent trouver preneur...

Absolument. Au vu de la configuration économique, de la prise de conscience environnementale, c'est plutôt prometteur oui.   

Quelle est la différence avec un dépôt-vente classique physique comme on les connaît?

Alors la différence, c'est qu'on a des stands pré-installés, individuels pour les petits objets. Ce qui ressemble beaucoup au dépôt vente de meubles, c'est quand on dispose d'un emplacement pour les grosses pièces : tables, chaises, etc. Et surtout ce sont des stands individuels que les gens achalandent comme bon leur semble durant leur période de location. Ils  peuvent revenir, ils ont des étiquettes avec des codes-barres qui leur permettent de créditer leur compte quand les clients acheteurs prennent leurs objets. C'est comme un magasin : les gens se servent là où ils veulent.

-
- © Radio France

Vous avez repéré ou imaginé une solution pour améliorer le quotidien autour de chez vous ? Vous avez identifié des besoins locaux et vous avez des idées pour y répondre ? Avec “Ma solution”, France Bleu vous donne la parole : partagez votre expérience, signalez les initiatives les plus utiles, faites vos propositions et donnez votre avis sur celles des autres. La solution, c’est vous !

Pour afficher ce contenu Make org, vous devez accepter les cookies Mesure d'audience.

Ces cookies permettent d’obtenir des statistiques d’audience sur nos offres afin d’optimiser son ergonomie, sa navigation et ses contenus. 

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess