Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

"La nouvelle Eco" : une agricultrice sarthoise se lance dans la fabrication de pailles en seigle

-
Par , France Bleu Maine

Cassandra Bourmault, qui est agricultrice à Luché-Pringé vient de monter une société à son nom pour fabriquer et commercialiser d'ici l'été des pailles avec du seigle. Une céréale qui est produite dans sa famille depuis trois générations.

Cassandra Bourmault avec ses pailles en seigle
Cassandra Bourmault avec ses pailles en seigle - @cassandrabourmault

Faire de la paille avec du seigle produit en France, il fallait y penser. Le concept existe déjà mais à très petite échelle. Cassandra Bourmault, qui est agricultrice à Luché-Pringé près de La Flèche vient de monter une société à son nom pour fabriquer et commercialiser d'ici l'été quatre millions de pailles.

Les champs de seigle de Cassandra Bourmault à Luché-Pringé
Les champs de seigle de Cassandra Bourmault à Luché-Pringé - @cassandrabourmault

Un produit solide et écologique

La société "SA Bourmault" que vient de créer Cassandra Bourmault, qui est agricultrice à Luché-Pringé près de La Flèche en Sarthe vient de finir un prototype en trois dimensions. Tous les plans ont été réalisés. Alors comment on fait des pailles avec du seigle. Il faut savoir qu'en moyenne un brin de seigle peut faire en moyenne selon sa taille, maximum deux pailles. Il faut bien évidemment regarder le diamètre et la grandeur du brin. Cassandra Bourmault espère réaliser sa première production en juillet et écouler environ quatre millions de pailles pour la première saison. Et pour ses clients, elle vise les restaurants, les bars, et la grande distribution. Pour la première année, elle pense écouler quatre millions de paille et en faire le double l'année suivante. Des pailles qui se feront avec une machine mais qui devraient permettre la création de douze emplois à plus long terme selon l'agricultrice. 

À réécouter : les différents épisodes de la Nouvelle Eco

Choix de la station

À venir dansDanssecondess