Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : une entreprise alsacienne vend des portiques de désinfection contre le coronavirus

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Des portiques de désinfection à l'ozone qui enlèvent la charge virale sur vos vêtements lors votre passage. En pleine crise du coronavirus, la démonstration de l'entreprise alsacienne Sonest fait sensation à la foire européenne de Strasbourg.

Un des quatre portiques de désinfection en démonstration à la foire européenne de Strasbourg.
Un des quatre portiques de désinfection en démonstration à la foire européenne de Strasbourg. © Radio France - Julien Penot

En plus des traditionnelles portes coulissantes des supermarchés, c'est peut-être un portique de désinfection que vous franchirez avec vos courses dans les jours à venir. C'est le pari de Sonest, entreprise basée à Eckbolsheim, dans le Bas-Rhin. Spécialisée dans les produits d'hygiènes, elle commercialise un portique qui, lors de votre passage, retire la charge virale présente sur vos vêtements. Un concept qui s'annonce comme un succès avec la crise du coronavirus.

Un marché porteur

Ces portiques de désinfection sont destinés à des professionnels. Avec un coût de 49 500 euros l'unité, difficile pour les particuliers de s'en équiper. Pour l'instant, Sonest s'adresse en priorité à des organisateurs de grands événements. "On a énormément de demandes pour des foires, pour des universités et après pour des magasins", déclare Karine Sehr, la co-gérante de Sonest. 

La désinfection à l'ozone ne dure que quelques secondes.
La désinfection à l'ozone ne dure que quelques secondes. © Radio France - Julien Penot

Désinfection à l'ozone

Mais alors comment ça fonctionne ? Quand vous vous présentez devant le portique, un détecteur signale à la machine votre présence. Là, deux rideaux de ventilation projettent de l'ozone, à l'avant et à l'arrière du portique. "Cela permet de désinfecter la charge virale que les personnes peuvent avoir sur eux, sur leurs vêtements, sur les sacs, les chaussures...", décrit Karine Sehr. 

Au moment de votre passage, vous sentez un léger souffle, mais rien de très significatif. Une désinfection éclair, qui selon Sonest, reste efficace et sans danger. "Il existe des portiques de désinfection avec une pulvérisation de produit désinfectant, mais pour les personnes allergiques c'est gênant, et aussi de la désinfection à UV, mais pareil, il y a des allergies au niveau de la peau", détaille la co-gérante de Sonest. 

En plus de ce portique de désinfection, Sonest commercialise également des distributeurs automatiques de gel-hydroalcoolique. Des produits qui ont un grand succès avec la crise du coronavirus. L'entreprise a généré un chiffre d'affaires de trois à quatre millions d'euros ces six derniers mois. 

Retrouvez la chronique "la nouvelle éco" à 7h17. 

France Bleu Alsace est à vos côtés pour vous accompagner pendant cette période de crise sanitaire. Chaque jour à 7h17, votre radio s'intéresse à une entreprise emblématique de votre région (fleuron industriel, club de sport, association, restaurant, etc). Comment se porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de cette pandémie de coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans l’avenir ?

Choix de la station

À venir dansDanssecondess