Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco, comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : une Finistérienne lance sa "Broderik"

-
Par , France Bleu Breizh Izel

A 47 ans, Erika Paugam a été animatrice, comptable ou encore directrice de centres de vacances et en octobre dernier, elle s'est lancée. Elle a créé son entreprise de broderie : La Broderik, à Dinéault, tout près de Châteaulin, dans le Finistère.

Erika Paugam a créé La Broderik en octobre 2020, à Dinéault dans le Finistère
Erika Paugam a créé La Broderik en octobre 2020, à Dinéault dans le Finistère - Erika Paugam

Diplômée des Beaux-Arts, Erika Paugam a découvert la broderie en 2001. Vingt ans plus tard, elle décide de créer son entreprise de broderie, La Broderik, à Dinéault, tout près de Châteaulin dans le Finistère. Tour à tour animatrice, comptable ou encore directrice de centres de vacances, à 47 ans, Erika décide en 2020 de changer de vie et en octobre, elle lance son atelier de broderie. 

Affection particulière

"Je créé moi-même des motifs qui peuvent parler un peu à tout le monde, explique Erika. Une 2CV, un van, des surfs : des motifs que j'ai dessiné et que je réalise avec un logiciel. Je les brode ensuite sur des serviettes, des peignoirs, ou des coussins." La quadragénaire essaie de se faire connaître sur les réseaux sociaux et ensuite, elle compte sur le bouche à oreille. "Quand les personnes me connaissent, elles reviennent, confie Erika. Une serviette brodée, c'est quelque chose qui va rester pendant des années et à laquelle on a une affection particulière. Ce n'est pas anodin."

La broderie revient à la mode, mais "c'est une pratique ancienne et les gens prennent conscience de la valeur de ce travail et du fait que ce n'est pas fait n'importe où et par n'importe qui", estime Erika. L'entrepreneuse a aussi à cœur de montrer comment elle travaille, "presque chaque jour sur Instagram ou sur Facebook. Le but, c'est que tous les motifs qui sortent de mon atelier soient imaginés par moi, et non pas des motifs qu'on peut trouver partout." Tous les tissus avec lesquels elle travaille viennent du Portugal. 

Erika imagine les motifs, les brode et les coud sur des serviettes ou des peignoirs
Erika imagine les motifs, les brode et les coud sur des serviettes ou des peignoirs - Erika Paugam
Choix de la station

À venir dansDanssecondess