Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

La nouvelle éco : une libraire de La Teste qui propose des livres "sur-mesure" à ses clients

-
Par , France Bleu Gironde

Contre toute attente les librairies indépendantes ne connaissent pas la crise. Selon les professionnels du secteur leurs ventes ont augmenté de 20 % cet été par rapport à 2019. Clef du succès : la proximité et le conseil. Illustration à la librairie Victor Hugo de La Teste-de-Buch.

Frédérique Kholti et une des ses 3 libraires
Frédérique Kholti et une des ses 3 libraires © Radio France - Stéphane Hiscock

Les indépendants seraient-ils en train de gagner leur bras de fer contre Amazon et la grande distribution ? En tout cas les chiffres démontrent la belle santé des "petites" libraires de quartier et de centre-ville. C'est le cas de la libraire Victor Hugo à La Teste.

C'est une librairie de 130 mètres carré située en coeur de ville, une boutique tenue par Frédérique Kholti, ancienne professeure des écoles, passionnée de lecture. Son commerce est tout nouveau, il a ouvert en juin 2019, dans les murs d'une ancienne banque. Il y a bien de la concurrence un peu plus loin, le magasin Cultura sur la zone d'activité, mais la librairie Victor Hugo a enregistré un succès quasi immédiat. 

Dès l'ouverture les lecteurs ont afflué

Frédérique Kholti a embauché un, puis deux libraires. Et patatra ! La covid, le confinement. Trois mois de fermeture. La patronne serre les dents et contrairement à d'autres libraires elle décide de ne pas faire de livraisons à domicile. Ses employés touchent le chômage partiel, elle, une prime mensuelle de 1.500 euros. Arrive enfin le déconfinement et bonne nouvelle, les clients sont au rendez-vous dès le premier jour. Mieux encore ils sont plus nombreux qu'avant ! Frédérique Kholti a retrouvé le sourire elle vient même d'embaucher une troisième libraire.

"Ce succès c'est celui des commerces de proximité en général" analyse la libraire. La clef : l'accueil et le conseil personnalisé.

Frédérique Kholti

Choix de la station

À venir dansDanssecondess