Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La nouvelle éco : "Unseenlabs" surveille les océans du monde depuis l'espace

Unseenlabs peut surveiller tous les navires grâce à des satellites. L'entreprise, créée en 2015 par deux frères rennais, vient de boucler une levée de fonds de vingt millions d'euros pour étendre son activité.

Jonathan et Clément Galic, deux frères rennais, ont créé l'entreprise Unseenlabs en 2015.
Jonathan et Clément Galic, deux frères rennais, ont créé l'entreprise Unseenlabs en 2015. - Studio Carlito

Derrière les portes de l'entreprise rennaise "Unseenlabs", Jonathan Galic scrute son ordinateur. Sur l'écran, des petits points bleus, représentant des bateaux, sont éparpillés sur une carte de l'Océan Pacifique. "Là on aurait un navire, déclaré, qui transporte du poisson vers deux autres navires. Clairement ces navires-là sont dans la zone mais ne souhaitent pas être vus. Au final, c'est une pêche semi-illégale, le bateau a le droit de pêcher, mais il pêche dix fois plus que les quantités autorisées."

Tout cela, Jonathan peut le voir grâce à trois petits satellites qui gravitent dans l'espace. Ils sont d'un bleu électrique, pas plus gros qu'une boîte à chaussures. Ces appareils, d'un peu moins de dix kilos, ont une mission cruciale : "C'est lui qui observe la Terre pour intercepter les signaux et pour les géolocaliser. Concrètement, on fait de la géolocalisation de signaux électromagnétiques dans l'espace. Donc c'est déployer des antennes sur les satellites dans l'espace pour détecter des ondes électromagnétiques au sol et plus particulièrement celles des bateaux, par exemple pour la communication, pour la sécurité ou la surveillance." Tout cela permet à "Unseenlabs" de produire des cartes de navigation pour ses clients. 

Unseenlabs envoient des nanosatellites dans l'espace. Pesant un peu moins de dix kilos, cette boîte bleue vaut pourtant près d'un million d'euros.
Unseenlabs envoient des nanosatellites dans l'espace. Pesant un peu moins de dix kilos, cette boîte bleue vaut pourtant près d'un million d'euros. - Océane Théard

Vingt millions d'euros pour se développer 

Ces trois nanosatellites forment une sorte de tour de contrôle des océans, qui surveille les navires du monde entier. Et cela, même si leur balise est éteinte pour passer incognito. C'est ce qu'explique Cannelle Gaucher, responsable communication d'"Unseenlabs" : "On travaille surtout avec les marines nationales, tout ce qui est police des mers donc pour lutter contre la pêche illégale, le braconnage, tout ce qui est dégazage, les bateaux qui vident leurs cuves. Donc ça c'est interdit mais il y a énormément de bateaux qui le font. (...) Donc on va vraiment savoir s'il y a des bateaux sur une zone, même s'ils ont désactivé leur balise de coopération."

"Unseenlabs" vient de boucler une levée de fonds de vingt millions d'euros. Grâce à cela, l'entreprise rennaise veut agrandir son équipe, composée pour l'instant de 18 employés. Elle veut aussi envoyer plus d'une vingtaine de nouveaux satellites dans l'espace d'ici 2025.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess