Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La panne de l'ascenseur social mesurée et cartographiée : la Loire peut mieux faire

vendredi 6 novembre 2015 à 6:06 Par Émeline Rochedy, France Bleu Saint-Étienne Loire

France Stratégie publie ce vendredi matin la géographie de l’ascension sociale. Cet organisme a mesuré la panne et cartographié la progression socio-professionnelle d'une génération à l'autre.

Proportion d'enfants d'ouvriers & employés devenus cadres & prof. intermed.
Proportion d'enfants d'ouvriers & employés devenus cadres & prof. intermed. - France Stratégie

Saint-Étienne, France

31.5% des enfants d'ouvriers ou d'employés de la Loire nés entre 1965 et 1979 sont devenus cadres ou exercent une profession intermédiaire. C'est le département de Rhône-Alpes où la panne est la plus sévère, selon les données publiées ce vendredi matin par France Stratégie, un organe de réflexion qui travaille pour le premier ministre afin d'évaluer les politiques publiques, anticiper les évolutions de la société et proposer des orientations au gouvernement.

En Haute-Loire, il y a un peu plus d'élan : 32,6% des enfants altiligériens parviennent à se hisser dans la catégorie supérieure. C'est mieux que l'Indre, en région Centre Val de Loire, qui affiche comme la Creuse la mobilité sociale la plus faible du pays avec à peine un quart d'enfants ayant monté d'un étage. Mais cette carte de l'ascension sociale montre que ce taux peut varier du simple au double dans l'Hexagone, puisqu'il est de 47, 2 % pour les natifs de Paris.

Autre bémol : France Stratégie nous montre aussi que cet ascenseur avait encore plus de mal à fonctionner avant puisque 27,5 % des fils et filles d'ouvriers et employés nés entre 1950 et 1969 dans la Loire ont accédé à un poste de cadre ou de professions intermédiaires. D'une génération à l'autre, la progression est ainsi de quatre points, ce qui est deux fois moins qu'à l'échelle du pays (de 25 à 33%). En revanche, en Haute-Loire, la progression est supérieure à la tendance nationale, car les baby-boomers altiligériens présentent une "mobilité ascendante" de 21,4 %.

Aucun(e)
- Idé

 L'École des Mines de Saint-Étienne, moteur de l'ascension sociale

Reportage auprès des étudiants de l'École nationale supérieure des mines de Saint-Étienne. Au sein de cette prestigieuse école d'ingénieurs, la proportion de boursiers est en hausse.

Reportage à l'École des Mines

L'école des Mines sur les hauteurs de Saint-Étienne - Radio France
L'école des Mines sur les hauteurs de Saint-Étienne © Radio France - Emeline Rochedy