Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La pâtisserie Beurlay en Charente-Maritime se diversifie dans la production de biscuits à visée médicale

dimanche 2 septembre 2018 à 12:51 Par Marie-Laurence Dalle, France Bleu La Rochelle

La hausse des prix des matières premières a contraint la pâtisserie Beurlay (Charente-Maritime) à se diversifier. Le fabriquant des traditionnelles galettes charentaises réalise maintenant la moitié de son chiffre d'affaire dans le secteur pharmaceutique.

Les prix des matières premières de la traditionnelle galette charentaise ayant augmenté, la patisserie Beurlay a été contrainte de se diversifier
Les prix des matières premières de la traditionnelle galette charentaise ayant augmenté, la patisserie Beurlay a été contrainte de se diversifier © Radio France - Louise Buyens

Beurlay, France

L'odeur du beurre est omniprésente dans l'usine de fabrication de la pâtisserie Beurlay située sur la commune de Beurlay près de Saintes.
Ici sont fabriquées depuis 1848 les traditionnelles galettes charentaises, et le beurre est l'une des quatre matières premières dont le prix a fortement augmenté ces dernières années.
"Le prix du beurre a triplé, celui des œufs a doublé, et il y a une stabilité sur le sucre" précise le gérant de la pâtisserie Laurent Boutard, "ce qui constitue un vrai problème pour nous". La pâtisserie a d'abord accusé le coup l'an dernier, puis elle a renégocié ses prix de vente pour pouvoir passer le cap car elle vend la moitié de ses produits en sous-traitance. Mais pour continuer à faire des bénéfices malgré le prix très variable des matières premières, le couple de gérants aux commandes de l'entreprise depuis 5 ans a décidé de se lancer dans la diversification des produits, et de la clientèle

La pâtisserie réalise la moitié de son chiffre d'affaire dans le secteur... pharmaceutique ! 

Aujourd'hui la moitié du chiffre d'affaire de la pâtisserie Beurlay provient du secteur pharmaceutique. "Nous fabriquons des produits spéciaux pour les personnes agées, ou pour les personnes qui souffrent d'anorexie par exemple" explique Laurent Boutart. "Ces produits sont accessibles sur prescription médicale et sont remboursés par la sécurité sociale. Ils sont prescrits dans le cadre d'un protocole médical". 

La pâtisserie Beurlay réalise aujourd'hui la moitié de son chiffre d'affaire avec le secteur de la pharmacie  - Aucun(e)
La pâtisserie Beurlay réalise aujourd'hui la moitié de son chiffre d'affaire avec le secteur de la pharmacie - capture d'écran - site Pâtisserie Beurlay

La dernière création de l'entreprise, dans la gamme Délilcal est un biscuit hyperprotéiné riche en fibres, fourré aux pruneaux. Il s'adresse aux personnes âgées et à tous ceux qui ont des troubles de la déglutition. Ces nouveaux marchés boostent la production de la pâtisserie qui a fait un bon de 12% l'an dernier. La pâtisserie Beurlay espère la même progression cette année. Elle a récemment investi 500 000 euros dans le renouvellement des machines.

Reportage de Louise Buyens à la pâtisserie Beurlay