Infos

La plaisance sort de la crise grâce au "refit"

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon et France Bleu lundi 22 août 2016 à 17:30

Bateau en pleine opération de "refit" à Canet-en-Roussillon
Bateau en pleine opération de "refit" à Canet-en-Roussillon © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

La crise est bien dernière nous, disent les professionnels de la plaisance. Le marché repart, avec davantage de ventes de nouveaux bateaux et de plus en plus de chantiers de rénovation. Cela s'appelle le "refit" et c'est devenu une tendance à Canet-en-Roussillon (Pyrénées-Orientales).

Le constructeur de catamarans Catana Group, a déjà vendu une trentaine de bateaux depuis le début de l'année. Les objectif sont déjà dépassés. Et il vient de se mettre au "refit", une méthode qui consiste à rénover complètement des voiliers qui ont plusieurs années. Le PDG Olivier Poncin précise que c'est une toute nouvelle activité pour la société. Elle refait environ dix bateaux.

Au pôle nautique de Canet-en-Roussillon, on peut tout faire de A à Z. Tous les métiers sont représentés. Le "refit" amène une nouvelle clientèle, remarque Jean-Marie Portes de Sillage, la société qui gère le port.

"On change les moteurs, on change les voiles, on rénove les aménagements intérieurs, on change tout ce qui est matériel de cuisine. Ce sont des milliers d'heures pour un bateau flambant neuf. Ça amène des bateaux d'un peu partout, ça donne une belle image du port. Le refit est devenue une activité complémentaire importante."

Entre Barcelone et La Ciotat (Bouches-du-Rhône), il n'y a qu'à Canet-en-Roussillon qu'on peut relooker son bateau "à la Damidot". Et les propriétaires de voiliers et leurs équipage préfèrent venir dans les Pyrénées-Orientales. Logique, pour Danielel Schemla de la capitainerie.

"Ici il y a de la thalasso, des domaines viticoles de très grande qualité. Et puis le prix de la pizza à Canet est plus intéressant qu'à Menton."

Le port de Canet s'est aussi équipé d'une grosse grue pour mettre à l'eau des bâtiments importants. Le port devient presque le Cannes du littoral languedocien.

Partager sur :