Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La plateforme solidaire "L'après M" lance un appel aux dons à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Il y a un an, en plein confinement, l'ancien Mac Donald's de Saint-Barthélémy (14e) à Marseille était occupé par des associations pour répondre à l'urgence sociale dans les quartiers nord. Un an plus tard le fast-food solidaire ouvre une nouvelle cagnotte et lance un appel aux dons.

La plateforme solidaire vient en aide à plus d'un millier de personnes dans les quartiers nord de Marseille
La plateforme solidaire vient en aide à plus d'un millier de personnes dans les quartiers nord de Marseille © Radio France - Fabien LE DU

C'était le 20 mars 2020. Après trois jours de confinement les associations réquisitionnaient l'ancien Mac Do de Sainte-Marthe. Il y avait "urgence sociale" rappelle Kamel Guémari, acteur historique de la plateforme : "les gens venaient nous voir et nous disaient : je n'ai pas peur de mourir du Covid mais de mourir de faim".

Dans l'urgence la plateforme s'organise pour venir en aide à une population des quartiers nord touchés par un taux de pauvreté parmi les plus élevés de France. "Des gens ont perdu leur emploi, d'autres devaient arrêter de travailler au black, et des étudiants avaient perdu leur job d'appoint, ils étaient dans la misère totale" rappelle Mohamed, bénévole de l' "Après M".

"Les gens nous disaient : je n'ai pas peur de mourir du Covid, mais de mourir de faim." - Kamel Guémari, de l'Après M

Le lieu sert alors à stocker des produits de première nécessité : farine, pâtes, fruits et légumes, produits d'hygiène, etc. Les associations venaient se servir pour aller distribuer des colis dans les quartiers nord. "On a montré qu'il n'y a pas que des délinquants, de la prostitution ou de la violence dans nos quartiers. Ce lieu transpire l'entraide, l'intelligence collective et la mixité sociale" se félicite Kamel Guémari.

Une nouvelle cagnotte en ligne

Un an après sa création, "L'après M" n'a pas cessé de fonctionner. Grâce aux donateurs, mais aussi grâce à ses bénévoles qui ont mis en place un système de bénéficiaires attitrés dont l'identité est contrôlée à chaque distribution. 

Pour que vive ce lieu et que cette initiative se pérennise, les bénévoles sont en train de déposer de nouveaux statuts, mais ils ont également besoin de ressources.  Victime de l'incendie des serveur OVH à Strasbourg, la cagnotte qui permet à "l'Après M" de fonctionner a dû être interrompue. Une nouvelle cagnotte a été ouverte. 

Chaque lundi, désormais, ce sont plus de mille personnes qui se pressent aux portes de l'ancien Mac Donald's pour venir retirer leur colis. "On commence la distribution de plus en plus tôt, vers 6 heures du matin, et, phénomène nouveau, on est obligé aujourd'hui de refuser du monde" se désole Sylvain, l'un des porte-parole. Preuve, s'il en fallait, qu'un an après sa création, la plateforme est plus que jamais utile aux populations des quartiers nord de Marseille.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess