Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La population augmente en Bretagne en 2019, mais pas les naissances

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique

La population augmente en 2019 en Bretagne, qui reste la neuvième région la plus peuplée de France. Selon le bilan démographique de l'Insee, dévoilé jeudi 8 octobre, l'augmentation de la population est dû aux nouveaux arrivants, tandis que les naissances ralentissent.

Les locaux de l'INSEE (illustration)
Les locaux de l'INSEE (illustration) © Radio France - Romain Berchet

En 2019, la Bretagne a fait moins d'enfants, 300 de moins par rapport à 2018. Principale cause de cette baisse : le nombre de femmes en âge d'avoir des enfants, qui diminue dans la région depuis 15 ans, selon le dernier bilan démographique de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).  

Moins de femmes pour faire des enfants, car la région est celle qui compte la plus faible proportion de personnes âgée de 25 à 34 ans de toute la France métropolitaine. Cette tranche représente 10,2 % de la population bretonne, contre 11,6 % en moyenne nationale. A l'inverse, la tranche des 55-70 ans est surreprésentée par rapport à la moyenne nationale. L'âge moyen de la population bretonne est de 42,7 ans, soit 1,3 an de plus que la population française. 

La population bretonne augmente en 2019 grâce aux nouveaux arrivants.
La population bretonne augmente en 2019 grâce aux nouveaux arrivants. - Insee Bretagne

Une espérance de vie en augmentation

Les Bretons vivent en moyenne 1,3 an de plus que la moyenne des Français. L'augmentation de l'espérance de vie est très marquée dans le Finistère, où en 10 ans, les hommes ont gagné 2,5 ans de vie, à 78,7 ans ; et 1,4 an pour les femmes, à 85,2 ans. 

La mortalité a donc baissé de 4 % dans le département, tout comme dans l'Ille-et-Vilaine avec une baisse de 1,5%. À l'inverse, les Côtes-d'Armor et le Morbihan enregistrent davantage de décès en 2019 par rapport à l'année précédente. 

Des disparités dans les départements

Des disparités se ressentent au sein même des départements. Le solde naturel (la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès) reste positif dans la région de Rennes, tout comme à Quimper et dans le pays de Léon. En revanche, le solde devient négatif dans une grande partie du Morbihan et des Côtes-d'Armor, alors que les naissances restaient supérieures aux décès il y a dix ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess