Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La porcelaine de Limoges a déposé son dossier pour obtenir l'IGP

lundi 10 juillet 2017 à 11:58 Par Jérôme Edant et France Bleu Creuse, France Bleu Creuse, France Bleu Limousin et France Bleu

C'est une avancée majeure pour protéger la porcelaine de Limoges. Les porcelainiers limougeauds ont enfin réussi à se mettre d'accord sur les caractéristiques de la future Indication Géographique Protégée (IGP) et le dossier vient d'être déposé. Le label devrait être créé à la fin de l'année.

Exemple de contrefaçon de porcelaine made in Egypt, estampillée "Limoges"
Exemple de contrefaçon de porcelaine made in Egypt, estampillée "Limoges" © Maxppp - .

Haute-Vienne, France

Les porcelainiers de Limoges ont fait un grand pas vers l'Indication Géographique Protégée "Porcelaine de Limoges". Après plusieurs mois de discussions, ils sont enfin tombés d'accord sur le cahier des charges et donc sur les critères de l'Indication. Le dossier vient d'être déposé devant l'Institut National de la Propriété Industrielle et une enquête publique est ouverte jusqu'à la fin du mois d'août.

Un porcelaine entièrement fabriquée et décorée en Haute-Vienne

Les porcelainiers de Limoges - qui représentent encore 1000 emplois - attendent beaucoup de cette nouvelle protection. Car pour s'appeler "Limoges", la porcelaine devra être entièrement fabriquée en Haute-Vienne : la pâte, le moulage, la cuisson, et la décoration, il n'y aura aucune exception. Fabriquer à Limoges et décorer ailleurs, ou fabriquer ailleurs et décorer à Limoges ne suffira plus.

En conséquence, certains producteurs ont déjà commencé à s'organiser en vue de l'IGP en rapatriant, par exemple, des ateliers de décoration dans le département. Mais à quelques détails prêt, les porcelainiers de Limoges respectent déjà les critères du cahier des charges.

En fait, l'objectif essentiel du label est de lutter contre les abus caractérisés : telle porcelaine asiatique qui s'appelle "Limoge" sans S, telle production tamponnée "pâte et émail de Limoges" mais made in Egypt (photo d'illustration), ou encore cette porcelaine portugaise carrément estampillée "Limoges" sous prétexte que la pâte vient du Limousin.

C'est la preuve que la marque "Limoges" est une belle vitrine mais sur le marché international la douzaine de porcelainiers limougeauds souffrent beaucoup de cette concurrence, sans pouvoir faire grand chose jusqu'à présent puisqu'il n'y a aucun moyen juridique. Si ce n'est des arrangements à l'amiable. Souvent fragiles.

L'IGP Porcelaine de Limoges sera l'une des premières IGP sur des produits manufacturés.