Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Poste investit en Haute-Savoie pour livrer plus de colis et plus vite

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

La Poste a investi 19 millions d’euros dans la construction d’une nouvelle plateforme industrielle à Argonay dans l’agglomération d’Annecy. Le site ouvrira en septembre et permettra de trier et de distribuer jusqu’à 14 000 colis par jour.

La Poste a investi 19 millions d’euros dans la construction d’une nouvelle plateforme industrielle à Argonay dans l’agglomération d’Annecy (Haute-Savoie).
La Poste a investi 19 millions d’euros dans la construction d’une nouvelle plateforme industrielle à Argonay dans l’agglomération d’Annecy (Haute-Savoie). © Radio France - Richard Vivion

Aujourd’hui la poste c’est de moins en moins de lettres mais toujours plus de colis. Sur les cinq premiers mois de l’année, le trafic colis quotidien a augmenté de 21% en Haute-Savoie. "Durant le confinement, le e-commerce a fortement progressé", reconnait la directrice opérationnelle de La Poste dans le département. "Nous avons dû distribuer 1,2 million de colis en plus par rapport à la même période en 2019", explique Sylvie Deléglise. 

Depuis plusieurs années, la flambée de l’activité colis est une constante. Et c’est donc pour répondre à cette demande que La Poste a décidé d’investir 19 millions d’euros dans une nouvelle plateforme industrielle dans l’agglomération d’Annecy. Le bâtiment de 7 600 m2 construit à Argonay remplacera d’ici la fin de l’année celui de Cran-Gevrier. Il accueillera cent-quatre-vingts salariés. "Nous devons encore recruter une vingtaine de personnes en CDI", précise Sylvie Deléglise. 

6 400 colis par heure

Pour traiter mieux et plus rapidement les colis, cette nouvelle plateforme industrielle possède un équipement de pointe. "Nous avons une machine de tri des colis de dernière génération capable de traiter jusqu’à 6 400 colis par heure", détaille Romain Dechilly, le chef de projet. Actuellement en phase de test, ce site ouvrira début septembre. 

Les colis sont scannés et triés.
Les colis sont scannés et triés. © Radio France - Richard Vivion
Choix de la station

À venir dansDanssecondess