Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Un bureau de Poste multimédia bientôt à Nancy, et des services menacés ailleurs

dimanche 22 juillet 2018 à 6:30 Par Laurent Watrin, France Bleu Sud Lorraine

Fermetures de petits bureaux, projets de "relais urbains" et d'espaces publics tournés vers l'internet. Les syndicats de La Poste redoutent des suppressions d'emploi et une réduction du service public en Meurthe-et-Moselle.

Le bureau de poste du quai de la Bataille, à Nancy, menacé de fermeture. La ville souhaite des relais urbains en contrepartie.
Le bureau de poste du quai de la Bataille, à Nancy, menacé de fermeture. La ville souhaite des relais urbains en contrepartie. © Radio France - Laurent Watrin

Nancy, Meurthe-et-Moselle, France

Le courrier circule moins, les technologies progressent. Résultat : La Poste continue d'innover. A Nancy, l'entreprise prévoit d'ouvrir, en décembre 2018, un espace public hyper-connecté. 

Ce bureau "jeune" verra le jour en face du site universitaire Artem. L'actuel bureau postal de la rue du Sergent Blandan devrait fermer pour travaux, en fin d'été. La réouverture sera une révolution technologique. 

Le futur bureau Blandan mettra des tablettes et des services à la disposition du public. On y trouvera aussi des espaces de cotravail. De quoi rajeunir la clientèle de la Poste.

"C'est un beau projet", reconnaît Emmanuelle Viry, déléguée CFDT en Lorraine, chargée par son syndicat de suivre l'évolution des bureaux de poste. 

Face au site Artem Nancy, qui regroupe près de 4 000 étudiants, La Poste va tester son premier bureau "jeune" en Lorraine. - Radio France
Face au site Artem Nancy, qui regroupe près de 4 000 étudiants, La Poste va tester son premier bureau "jeune" en Lorraine. © Radio France - Laurent Watrin

En revanche, les élus du personnel ne comprennent pas les projets de fermeture concernant des bureaux de quartier utiles, comme celui du quai de la Bataille, à Nancy, qui accueille "chaque jour une moyenne de 246 clients et traite 150 courriers et colis", rappelle Emmanuelle Viry, pour la CFDT.

L'intersyndicale de La Poste de Meurthe-et-Moselle a recueilli quelques centaines de signatures sur la pétition lancée pour sauver ce bureau.

"Je viens dans ce bureau au moins une fois par semaine", raconte cet étudiant qui habite le quartier : "Je suis peut-être un peu vieux jeu", dit-il en souriant, "mais je fais plus confiance aux relations avec des agents qu'à l'Internet, surtout pour envoyer de l'argent".

A la CGT, Régis Crunchant souligne les "bénéfices monstrueux" de La Poste, qui devraient permettre, selon lui, de "maintenir la présence postale partout", dans les quartiers comme en zone rurale.

Plus de technologie, moins d'emplois

La stratégie de La Poste, depuis quelques années, consiste à étendre les horaires d'accueil du public dans ses nouveaux "relais urbains". Mais ces sites offrent moins de services que les bureaux de poste classiques, pas de banque notamment.

Les progrès technologiques au sein de l'entreprise détruisent toujours des emplois, selon les syndicats. La CGT évoque un rythme actuel de "quasiment trois départs à la retraite pour une embauche."

La direction départementale de La Poste en Meurthe-et-Moselle n'a pas répondu aux questions de France Bleu Sud Lorraine sur les projets en cours.

Les véhicules électriques de La Poste font aussi partie de la modernité au sein de l'entreprise. - Radio France
Les véhicules électriques de La Poste font aussi partie de la modernité au sein de l'entreprise. © Radio France - Laurent Watrin