Économie – Social

Un observatoire de la vacance commerciale en Moselle pour limiter les locaux vides

Par Cécile Soulé, France Bleu Lorraine Nord lundi 10 octobre 2016 à 7:00

La rue Serpenoise, l'une des rues les plus commerçantes de Metz
La rue Serpenoise, l'une des rues les plus commerçantes de Metz © Radio France - Cécile Soulé

La Moselle compte 1.300 m2 de surfaces commerciales par habitant contre 900 en moyenne nationale. La préfecture craint bientôt une saturation qui pourrait conduire à trop de locaux vides. Le préfet va donc créer un observatoire de la vacance commerciale pour aider les communes dans leurs décisions.

Stop! Il y a bientôt trop de surfaces commerciales en Moselle. C'est le message que fait passer la préfecture de Moselle aux élus locaux, qui restent au final les seuls décisionnaires sur les autorisations de nouveaux m2 de commerces. La Moselle compte 1.300 m2 de surfaces commerciales par habitant contre 900 pour la moyenne nationale. Le département est très au-dessus. Un colloque a réuni mardi 4 octobre à Metz représentants de l'Etat, des collectivités territoriales et de la chambre de commerce et d'industrie. Et à cette occasion, le préfet a annoncé la création d'un observatoire de la vacance commerciale, pour aider les communes à limiter ce problème.

11% de locaux vides en Moselle, contre 10% en France

A Metz, 7% des surfaces commerciales sont vides: c'est un chiffre tout à fait normal au vu des rotations régulières des enseignes précise la chambre de commerce. Mais le chiffre grimpe à plus de 20% dans certains centre-villes de communes plus petites. On pense notamment à Forbach. Certaines zones commerciales vieillisantes sont aussi à la peine. Sur l'ensemble du département, la vacance commerciale est de 11%. Pas de quoi s'affoler, c'est juste un point de plus que la moyenne nationale.

Trop de surfaces commerciales par rapport aux départements voisins

Ce qui est plus préoccupant: la Moselle affiche un taux de surface commerciale par habitant bien au-dessus des autres départements français. Avec un certain emballement ces dernières années rappelle le Préfet Emmanuel Berthier: "400.000 m2 autorisés en Moselle entre 2009 et 2014. C'était moitié moins sur la même période dans le Var et dans l'Hérault. Donc il nous faut prévenir des phénomènes de vacance commerciale".

Face à ce risque, sur les 6 premiers mois de l'année, l'Etat n'a donné que 17% d'avis positifs dans les commissions départementales d'aménagements commercial, là où sont examinés les nouveaux projets commerciaux. Mais au final, la préfecture n'est pas décisionnaire, ce sont les collectivités qui ont le dernier mot. Avec une tendance à la concurrence plutôt qu'à la complémentarité. D'où la création de cet observatoire de la vacance commerciale pour tenter de freiner leurs ardeurs.

Cet observatoire de la vacance commerciale sera effectif en janvier prochain. Internet représente aujourd'hui 10% du commerce en Moselle, le chiffre augmente de 1% par an...

Partager sur :