Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La première épicerie coopérative et participative du Vaucluse a ouvert à Avignon

-
Par , France Bleu Vaucluse

Depuis trois semaines GEM la COOP a ouvert au 49 boulevard Alexandre-Blanc à Avignon. Il s'agit d'une épicerie dont les adhérents sont à la fois propriétaires et clients.

Les coopérateurs se relaient tous les vendredis et samedis pour tenir l'épicerie et préparer achats et commandes
Les coopérateurs se relaient tous les vendredis et samedis pour tenir l'épicerie et préparer achats et commandes © Radio France - JM Le Ray

Déjà près de 300 coopérateurs se sont impliqués dans cette aventure qui n'est autre qu'un acte de "consomm'acteur" souligne Rodolphe , un des premiers  adhérents. La formule est simple : ici après un adhésion annuelle à l'association de 10 euros , on s'engage à donner trois heures de son temps tous les mois à la gestion de l'épicerie qui ouvre deux jours en fin de semaine. 

Plusieurs commissions ont été créées : approvisionnement , vente, stocks... Les bénéfices sont reversés dans le maintien des locaux et l'achat des marchandises. Une gestion faite par et pour les clients limitant les frais de fonctionnement pour donc faire baisser le prix des produits. Les achats sont effectués en priorité sur le site de l'association tout spécialement dédié au fonctionnement de GEM La COOP. 

Les épiceries ou supérettes coopératives et participatives existent depuis une dizaine d'années 

Les coopérateurs sont aussi les clients pour avoir accès " à des produits de qualité et à des prix bas. Et ainsi de valoriser à sa juste mesure le travail des personnes qui cultivent et transforment les aliments distribués. L'approvisionnement est d'abord orienté vers les produits bios et locaux " expliquent les fondateurs de cette coopérative alimentaire autogérée. Un système qui s'est largement développé en France au point d'avoir aujourd'hui sa propre Fédération.

Le Vaucluse connaissait déjà une démarche quasi similaire avec "C’est qui le patron", une  marque créée des consommateurs, pour  contrôler la conception d’un produit, de sa production et de sa commercialisation. Un point relai pour les commandes a ouvert en juin à Orange sous l’appellation "Magasin des consommateurs". 

Une épicerie auto-gérée par ses clients

.
. © Radio France - .
.
. © Radio France - .
Choix de la station

À venir dansDanssecondess