Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La première formation de permanent de lieu de vie recrute avec Pôle Emploi

Le réseau éducatif de soutien et d’orientations Labonde, installé à Saint-Denis-le-Ferment (Eure), cherche dix futurs permanents pour travailler dans des lieux de vie pour accompagner des enfants. Leur formation, unique en France, sera assurée par la structure et financée par Pôle Emploi.

Les jeunes hébergés au RESO Labonde de Saint-Maurice-la-Souterraine (Creuse) lors d'une soirée pizza (photo d'illustration)
Les jeunes hébergés au RESO Labonde de Saint-Maurice-la-Souterraine (Creuse) lors d'une soirée pizza (photo d'illustration) - DR

Le premier avril prochain, Labonde inaugurera à Saint-Denis-le-Ferment (un des ses cinq sites dans l'Eure) son centre de formation de permanent de lieu de vie, le premier en France. "Le permanent, c'est quelqu'un qui va s'occuper d'enfants en continu dans les actes de la vie quotidienne pour les accompagner dans leur parcours de vie" explique Thomas Voeltzel, gérant du RESO Labonde. Un métier à ne pas confondre avec celui d'éducateur spécialisé. Les enfants, de 12 à 18 ans, voire 21, sont pris en charge toute l'année, 24 heures sur 24 dans une structure qui se situe "entre le foyer (maison d'éducation à caractère social) et la famille d'accueil"

On organise leur quotidien, avec leurs vacances, le temps de scolarité, leur temps de sport, leur temps de loisirs - Thomas Voeltzel

REPORTAGE - Permanent de lieu de vie, un métier méconnu qui recute

Ce certificat de qualification professionnelle, en cours d'homologation, est le premier en France pour répondre à un besoin car "il y a de plus en plus de jeunes qui sont placés et pas assez de places" constate Anthony Tanay, le directeur du Reso Labonde. 

Les profils recherchés

Pas de condition d'âge ou de diplôme pour rejoindre cette formation mais quelques prérequis : "Un bon permanent de lieu de vie, c'est déjà quelqu'un qui va envie envie de s'occuper des autres" précise Thomas Voetzel, "mais sans en attendre un remerciement". "La difficulté de ce métier, c'est de se retrouver face à des jeunes en grande difficulté où il peut y avoir de la violence verbale et de savoir se positionner sans être dans la réaction" abonde Anthony Tanay, le directeur du Reso Labonde. 

Il faut du mental, beaucoup de mental et une condition physique pour accompagner ces jeunes - Anthony Tanay

Les qualités d'un bon permanent de lieu de vie par Thomas Voeltzel, gérant du Reso Labonde

La formation dure six mois, avec une alternance de "deux semaines de cours théoriques, avec des interventions de professionnels de l'éducation ou de la protection de l'enfance, de la gendarmerie, de psychiatres... et quatre semaines sur un lieu de vie avec des enfants et les équipes éducatives" détaille Éric Thibaut. Le salaire d'un permanent de lieu de vie tourne autour de 1500 euros nets par mois

Une formation financée par Pôle Emploi

Quinze personnes seront formées à partir d'avril à Saint-Denis-le-Ferment, avant deux sessions de formation de vingt candidats chacune en 2022. En France, "chaque année, il y a plus de 1000 postes de permanents de lieux de vie qui ne sont pas pourvus" estime Éric Thibaut, le coordinateur du projet qui avance deux raisons  : "le manque de formation des candidats et la méconnaissance de ce métier".  D'où cette convention signée avec Pôle Emploi dans l'Eure, et plus particulièrement les agences de Vernon et de Gisors pour sélectionner les candidats. À Gisors, quatre demandeurs d'emploi ont déjà été retenus et à Vernon, la présentation du métier aura lieu le 5 et 9 mars prochain. "Nous allons convier des demandeurs d'emploi, on va leur présenter la structure et on va leur proposer une période d'immersion pour pouvoir vraiment se rendre compte de ce qu'est le métier de permanent de lieu de vie" détaille Guillaume Rueda, le directeur de l'agence Pôle Emploi de Vernon. Il 'agit en effet de bien identifier les futurs candidats car les besoins de recrutement sont importants en raison d'un "turn-over important" précise Thomas Voeltzel. 

C'est du personnel qui pourra très bien travailler en foyers ou avoir le projet de devenir famille d'accueil parce qu'ils auront acquis les bases nécessaires - Thomas Voeltzel

Si la formation de permanent de lieu de vie vous intéresse, il faut contacter l'agence Pole Emploi de Vernon. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess