Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La préparation de Noël commence, signe du “besoin de se retrouver en famille”

-
Par , France Bleu Azur

Les Azuréens qui fêtent Noël ont commencé la préparation de leur sapin et l’achat des décorations ce week-end. À plus d’un mois de la fête, l’affluence dans les grandes surfaces étonne et traduit une envie de passer du temps avec ses proches.

Michèle Martinon, au Jardiland de Nice, peut vendre des décorations mais uniquement en « ask and collect » (Demander, retirer)
Michèle Martinon, au Jardiland de Nice, peut vendre des décorations mais uniquement en « ask and collect » (Demander, retirer) © Radio France - W. DE LESSEUX

À l’extérieur du jardiland de Nice, boulevard du Mercantour, les sapins peuvent être vendus depuis quelques jours seulement. Vendredi 20 novembre, la publication du décret rendant "essentiels" les sapins a autorisé l’enseigne à installer un stand.  

Vincent, la trentaine, est venue avec sa compagne choisir son sapin. Trop tôt ? “On s’y prend en avance cette année ! admet-il, entre les nordmann et les épicéas. Mais c’est à ce moment là qu’on aura le meilleur choix” Les sapins perdent leurs épines en vingt jours en moyenne... pas de quoi tenir jusqu’au 24 décembre. 

Vincent est venu choisir son sapin.
Vincent est venu choisir son sapin. © Radio France - W. DE LESSEUX

Le vendeur de l’enseigne, Hugo Arnassalom, confirme que l’engouement est important cette année. "Samedi, on a du s’y mettre à quatre pour ficeler tous les sapins commandés ! Avec le confinement, il y a comme un besoin de Noël" souligne le jeune homme.

Essentiel... ou pas

Une centaine de sapins ont déjà trouvé preneur en ce premier week-end de vente. Même engouement du côté du rayon décoration à l’intérieur du magasin. Une zone en théorie fermée, mais dans la pratique les clients peuvent demander aux vendeurs boules et guirlandes... en restant derrière les barrières. Le sapin est jugé “essentiel” par le décret, pas les décorations.

C’est paradoxal et contradictoire, ces règles du gouvernement, juge Michèle Martinon, responsable du magasin. C’est comme si vous alliez acheter une voiture mais sans les pneus !” Ce “ask and collect” - demander, retirer - improvisé par l’équipe semble bien fonctionner, même si la fréquentation du rayon est moins importante que l’année passée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess