Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La prime annuelle des instituteurs augmentera de 800 euros dès la rentrée 2016

mardi 3 mai 2016 à 18:37 - Mis à jour le mardi 3 mai 2016 à 18:38 Par Thibaut Lehut, France Bleu

Manuel Valls a confirmé ce mardi que la hausse de la prime annuelle versée aux enseignants du primaire serait de 800 euros. Un rattrapage sur celle des professeurs du secondaire qui entrera en vigueur dès la rentrée prochaine.

Les instituteurs toucheront désormais autant que les profs du secondaire.
Les instituteurs toucheront désormais autant que les profs du secondaire. © Maxppp -

Conforme au montant évoqué dans la presse ces derniers jours, le montant de la hausse de la prime annuelle que touchent les enseignants du primaire sera bien de 800 euros. Le Premier ministre Manuel Valls l'a confirmé ce mardi. Une mesure qui prendra effet dès la rentrée 2016.

Les enseignants français restent mal payés en Europe

Les enseignants du primaire (écoles maternelles et élémentaires) toucheront donc désormais une prime annuelle de suivi des élèves du même montant que leurs collègues du secondaire, à savoir 1.200 euros. Bien que recrutés eux aussi à Bac +5, les instituteurs ont une rémunération inférieure à celle de leurs collègues du second degré, ces derniers pouvant bénéficier plus aisément de primes diverses. Les enseignants sont par ailleurs relativement mal payés par rapport à leurs homologues de pays européens voisins.

  - Aucun(e)
-

L'annonce de Manuel Valls intervient en clôture des deux journées consacrées à la refondation de l'école, point d'étape sur cette loi promulguée en 2013 par le ministre de l'Education d'alors, Vincent Peillon.