Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Prime de Noël versée en Vendée : "Sans ça, il n'y aurait pas de cadeaux au pied du sapin", confie une maman

-
Par , France Bleu Loire Océan, France Bleu

Près de 6.700 Vendéens, bénéficiaires des minimas sociaux, reçoivent à partir de ce vendredi le coup de pouce de fin d'année de la Caisse d'allocations familiales. Certains rêvent de pouvoir "mettre des étoiles dans les yeux" de leurs enfants.

L'entrée de la Caisse d'allocations familiales de la Vendée à La Roche-sur-Yon.
L'entrée de la Caisse d'allocations familiales de la Vendée à La Roche-sur-Yon. © Radio France - Victoria Koussa

Vendée, France

La prime de Noël est versée par la Caisse d'allocations familiales à partir de ce vendredi 13 décembre 2019 aux bénéficiaires de minimas sociaux qui en ont fait la demande. En Vendée, près de 6.700 habitants sont concernés et touchent en moyenne 200 euros d'aide, ce qui représente 1.404.575 euros pour la Caf dans le département. Le montant varie en fonction de la situation de chacun. "Sans ça, il n'y aurait pas vraiment de Noël", assure Pauline qui élève seule ses trois enfants, âgés de 2, 9 et 12 ans, "ce serait très compliqué, le budget est très restreint, tout est calculé au centime près, je privilégie même les cadeaux d'occasion"

"Ça va nous permettre de passer un Noël correct"

"Ça va nous permettre de passer un Noël correct", a indiqué Léonne, une Yonnaise de 33 ans qui fait vivre ses deux filles de 6 et 10 ans et son compagnon avec sa paie de serveuse de 1.000 euros par mois. Après une année à tout compter, elle fait tout pour que ses fillettes ne se sentent pas différentes des autres enfants à Noël. Elle leur consacre 150 euros chacune les meilleures années, 70 euros les moins bonnes. 

Grâce à la prime, elle pourra offrir à sa progéniture ce qu'elle a "commandé au Père-Noël". Histoire de ne pas voir de visage déçu le 25 décembre au matin. Avec un petit plus qui n'a pas de prix : "Je fais des traces de pieds avec des grosses bottes, de la farine, jusqu'au sapin... Rien qu'avec ça, mes gamines ont des étoiles dans les yeux".

ÉCOUTEZ - La prime de Noël va permettre à Léonne et ses deux filles de passer de très belles fêtes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu