Économie – Social

La production des futures Peugeot 3008 tourne au ralenti à Sochaux

Par Christophe Beck et Hajera Mohammad, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu mercredi 14 septembre 2016 à 7:55

La production de la Peugeot 3008 tourne au ralenti à Sochaux
La production de la Peugeot 3008 tourne au ralenti à Sochaux © Maxppp -

PSA à Sochaux fabrique moins de Peugeot 3008 que souhaité. Le futur modèle phare de Sochaux qui sera commercialisé dès le mois d'octobre peine à trouver sa pleine cadence de production : des fournisseurs ont du mal à suivre.

Au lieu de sortir 460 modèles par jour de la nouvelle Peugeot 3008, comme prévu, l'usine PSA de Sochaux n'en sort que 360. La direction a dû baisser la cadence de la production, car l'un des fournisseurs n'arrive pas à suivre. Automotive Exteriors Europe (AEE), vendu le mois dernier par Faurecia à Plastic Omnium et qui fabrique les hayons (portes du coffre), a du mal à s'adapter à la technologie (collage et compression), nouvelle sur son site d’Audincourt.

Tournée annulée ce mercredi matin

Mardi soir, un moule de fabrication a même été cassé, obligeant la direction à annuler la tournée de ce mercredi matin. Coup dur pour le constructeur automobile qui voulait anticiper le succès de cette nouvelle 3008 avec une production accrue. Coup dur aussi pour AEE, classé "fournisseur à risque".

 C'est l'avenir du site qui est en jeu, si on se plante... on risque gros - Christian Gaillard, CGT AEE

Intersyndicale AEE Audincourt : (de g à d) Christian Gaillard CGT,  Stéphane Chatain, CFE CGC, Valerie Bouchet CFDT  - Radio France
Intersyndicale AEE Audincourt : (de g à d) Christian Gaillard CGT, Stéphane Chatain, CFE CGC, Valerie Bouchet CFDT © Radio France - Christophe Beck

Pas de quoi rassurer les 780 salariés d'AEE. Christian Gaillard, délégué CGT sur le site d'Audincourt, déplore la précipitation du groupe. "Tout a été fait très vite, puisqu'il y avait déjà une date de lancement. Nous avons souvent alerté la direction en leur disant qu'il fallait vraiment y mettre les moyens" , explique le syndicaliste. "C'est l'avenir du site d'Audincourt qui est en jeu, si on se plante sur le hayon, on risque gros"  avoue Christian Gaillard.

Un CCE est convoqué chez AEE Audincourt mercredi prochain. L'intersyndicale va interroger le président sur le calendrier de l'éventuelle cession d'AEE.

Partager sur :