Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La production de marcels relancée dans son berceau, le Roannais

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

Comme il y a 70 ans, on trouve de nouveau depuis quelques mois des marcels fabriqués à Roanne (Loire). Les Tricots Marcel, de fabrication 100% roannaise, rappellent la tradition industrielle textile de la région.

Les Tricots Marcel sont confectionnés au sein de l'atelier de l'entreprise adaptée Ithac, à Riorges.
Les Tricots Marcel sont confectionnés au sein de l'atelier de l'entreprise adaptée Ithac, à Riorges. © Radio France - Tifany Antkowiak

Roanne, France

Le marcel retrouve son berceau, à Roanne. Un entrepreneur du Roannais a relancé cette année la fabrication locale de ce débardeur emblématique, popularisé au cinéma dans sa version classique - la blanche - par James Dean, Marlon Brando ou encore Bruce Willis. 

Depuis mai 2019, les Tricots Marcel sont en vente sur internet. Ils sont entièrement fabriqués à Roanne, la ville où le célèbre débardeur était fabriqué en masse dans les années 1950, rappelle Thomas Sardi, le fondateur des Tricots Marcel : "le Marcel n'a pas été inventé à Roanne, il a été inventé a priori par les forts des Halles à Paris, mais en fait il s'appelle Marcel parce qu'il était fabriqué en quantités importantes dans les années 50 à Roanne, par une entreprise qui s'appelait la bonneterie Marcel, détenue par un certain Marcel Eisenberg, qui a donc donné son nom à son débardeur, et du coup c'est tombé dans le domaine public"

Fabrication 100% roannaise

Thomas Sardi connaît bien cette histoire, lui qui a déjà travaillé dans l'industrie textile roannaise, chez Mado Marcel. Après plusieurs années de break en Indonésie, il revient en France, avec le projet de relancer un produit purement français, purement roannais même. Un équivalent  ligérien "du savon de Marseille ou de l'espadrille du Sud-Ouest", détaille l'entrepreneur qui a constaté pendant ses voyages en Asie que "les produits français étaient plébiscités partout". C'est là qu'il repense à la bonneterie Marcel : "d'un coup m'est revenu ce flash de l'entreprise Marcel en face de chez nous, je me suis dit, j'ai mon produit"

L'entrepreneur roannais réactive son ancien réseau. Et si son fil vient de Grèce, la production elle est 100% roannaise : MCF à Riorges s'occupe du tricotage, TAD, au Coteau, de la teinture. Et l'atelier Ithac à Riorges de la confection. Patrick Laurent, le directeur général de cette entreprise adaptée qui emploie plus de 300 personnes handicapées dans toute la Loire, confie qu'il est "friand de ce genre de projets, surtout que là c'est du local, du roanno-roannais, sur un tissu économique qui a souffert justement de la disparition du textile il y a quelques années". Il est donc "très fier" de cette collaboration, qui s'inscrit parfaitement dans l'objectif de la partie confection textile de son entreprise : développer, avec des clients très divers, des activités autour du made in France. 

Résultat de cette chaîne de production 100% roannaise : des débardeurs disponibles du quatre ans au XL en douze coloris. Mais les Tricots Marcel pourraient bientôt se décliner en t-shirts dès le début de l'année 2020, et plus tard en sweat-shirts. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu