Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Stellantis ex-PSA à Sochaux

La production de voitures reprend à Sochaux Stellantis, dans l'incertitude

La production de véhicules reprend ce mardi à l'usine de Sochaux Stellantis, après une semaine d'arrêt total lié à la crise de semi-conducteurs. 3.500 salariés reprennent ainsi le chemin des ateliers, sans certitude pour la suite de la semaine.

La portière principale de l'usine Stellantis, coté Montbéliard
La portière principale de l'usine Stellantis, coté Montbéliard © Radio France - Christophe Beck

Rien que pour le mois de mai, ce sont près de 11 200 véhicules qui n'ont pas été produits sur le site de Stellantis à Sochaux. La pénurie de semi-conducteurs touche durement le secteur automobile et l'usine historique de Peugeot n'est pas épargnée. Alors que les 3.500 ouvriers des ateliers sont en arrêt sur les deux lignes de production depuis mardi dernier, les salariés reprennent ce mardi, mais sans être certains de pouvoir reprendre le lendemain. 

Reprise mardi, mais incertaine mercredi 

Ni la direction, ni les syndicats ne sont en capacité de prédire si l'activité sera maintenue toute la semaine. Eric Peultier, représentant Force Ouvrière, explique ainsi que "tout le monde subit et tout le monde _va continuer de subir hélas_, car le choix a été fait à un moment donné de choisir de les acheter à Taiwan, plutôt qu'en France". Du côté de la direction, on explique que la production est "pilotée au quotidien, jour par jour, usine par usine"

La stratégie de Stellantis pour assurer la production 

La direction n'a ainsi pas souhaité donner plus de détails sur la stratégie mise en place pour assurer ou relancer la production sur chaque site. Des critères ont été définis et "la demande client est un critère fort" précise Stellantis, sans en dire plus.

Ce qui est certain, c'est que certaines usines souffrent moins que d'autres : à Hourdain dans le Nord par exemple, même s'il existe une tension et qu'un numéro vert est actif, il n'y a jamais eu un seul jour d'arrêt de production. La CGT locale explique que c'est parce que leur site "produit la poule aux œufs d'or, des véhicules utilitaires à forte valeur ajoutée" qui rendrait le site prioritaire. Autre explication possible :  chaque véhicule possède des semi-conducteurs différents d'un autre véhicule, ce qui rend la tâche encore plus difficile pour Stellantis.

Le stress pour les salariés 

Pour Force Ouvrière à Sochaux, la manière de faire de Stellantis pourrait être améliorée : "Ce qu'on demande, c'est d'arrêter de faire du stop and go tout le temps. Pour nous, il vaut mieux stocker les pièces et produire sur une semaine et ensuite voir ce qu'il se passe. Ce que l'on voit nous, c'est le stress des salariés à ne pas savoir quand ils vont travailler".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess