Économie – Social

La production des 3008 s’accélère à Peugeot Sochaux et l'usine va recruter

Par Hugo Flotat-Talon et Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard et France Bleu lundi 20 mars 2017 à 10:39

La production des 3008 va passer de 748 véhicules/jour en ce moment à 1073 en mai.
La production des 3008 va passer de 748 véhicules/jour en ce moment à 1073 en mai. © Maxppp - .

Face au succès de la Peugeot 3008, l'usine de Sochaux va encore augmenter la production. Une demi-équipe de nuit supplémentaire va travailler sur la chaîne de montage du SUV dès ce lundi soir. Le directeur annonce aussi des centaines de recrutements.

Un succès fou ! Bientôt 130.000 commandes engrangées depuis le début de la commercialisation de la 3008. A tel point que l'usine de Sochaux doit encore augmenter sa production du SUV. Première montée en puissance ce lundi soir avec l'arrivée d'une demi-équipe de nuit : 300 personnes supplémentaires sur la chaine de montage de la 3008. "Une équipe de nuit qui sera complète dès le 2 mai, avec encore 300 personnes de plus", explique le directeur du site Yvan Lambert. En septembre, Peugeot Sochaux mettra même en place une équipe de production week-end. 900 personnes supplémentaires pour produire encore plus.

Des centaines de recrutements à venir

Aujourd'hui l'usine de Sochaux produit 932 véhicules jour, avant de grimper à 1.073 véhicules jour en mai. Si les 300 personnes en plus à la production de la 3008 ce lundi étaient déjà à l'usine - il s’agit d’un basculement pur et simple de la demi équipe de nuit qui œuvrait jusqu’au mois dernier sur la ligne 308 - Peugeot va ensuite recruter. "Ça concerne déjà les 300 personnes qui arriveront en mai", annonce Yvan Lambert. Les 900 personnes de l'équipe de nuit seront aussi recrutées prochainement.

"Nous cherchons des travailleurs dans les catégories" - Yvan Lambert sur France Bleu Belfort Montbéliard

Des inquiétudes coté fournisseurs

Reste la question des fournisseurs qui vont devoir suivre cette montée en cadence vertigineuse. Ils sont en train de cavaler pour mettre leur outil de production à niveau. Les syndicats, comme la CFDT et la CGT, s'interrogent sur le risque d'aléas de production. Dès le mois de janvier, la production des 3008 avait déjà été perturbée suite à des problèmes chez des fournisseurs.