Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La production est-elle en panne chez WN à Amiens, ex Whirlpool ?

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

Quasiment un an après la fermeture de l'usine amiénoise de sèche-linges, il y aurait très peu d'activité dans l'entreprise lancée sur le site par Nicolas Decayeux. Les inquiétudes auraient conduit la préfète de la Somme à commander un audit dont les résultats doivent être connus très prochainement.

L'entreprise WN, repreneur de l'entreprise Whirlpool à Amiens
L'entreprise WN, repreneur de l'entreprise Whirlpool à Amiens © Radio France - Elodie Touchais

Amiens

Un audit pour savoir combien de boîtes réfrigérées, de cages d'ascenseurs, de voitures électriques sont sorties de l'usine WN depuis un an. Selon nos informations, quelques pièces seulement auraient été fabriquées, on serait bien loin des milliers de casiers réfrigérés, chargeurs de batteries et véhicules électriques promis pour fin 2018-2019 par l'Abbevillois Nicolas Decayeux. 

D'ailleurs les salariés de WN ne seraient pas débordés par le travail : "on passe beaucoup de temps sur notre téléphone" dit l'un d'entre eux. Certains craignent la fermeture du site et un nouveau licenciement, après celui vécu chez Whirlpool. 

Présenté il y a un peu plus d'un an par les élus locaux, les salariés, les syndicalistes et même par Emmanuel Macron comme le courageux entrepreneur picard, sauveur des employés de Whirlpool, Nicolas Decayeux semble être redescendu de son piedestal. Nicolas Decayeux qui n'a pas répondu aux sollicitations de France Bleu Picardie. WN aurait bénéficié d'une quinzaine de millions d'euros de Whirlpool, de l'Etat et des collectivités pour reprendre le site. 160 ex salariés de Whirlpool travaillent chez WN aujourd'hui.