Économie – Social

La récolte de miel auvergnat sans doute divisée par deux cette année

Par Juliette Micheneau et Mathias Kern, France Bleu Pays d'Auvergne mardi 9 août 2016 à 19:06

La récolte du miel.
La récolte du miel. © Maxppp - Bruno LEVESQUE

Conséquence de la mauvaise météo du printemps, les apiculteurs auvergnats s'attendent à récolter deux fois moins de miel que l'an dernier.

C'est essentiellement la météo du printemps très pluvieuse qui est en cause : les apiculteurs de la région s'attendent à une récolte divisée par deux cette année. "Il faut dire que l'année 2015 a été exceptionnellement bonne" rappelle Yvan Gouttequillet, apiculteur à Saint-Ours-les-Roches, dans le Puy-de-Dôme et membre de la Fédération française des apiculteurs professionnels. "Toutes les floraisons du printemps ont été abîmées par la pluie, les abeilles n'ont pas pu sortir, mais aussi le développement des colonies ne s'est pas fait normalement et naturellement." Conséquence : des abeilles en petite forme pour produire du miel en début d'été et la tendance est nationale.

Céréaliers et apiculteurs dans la même galère

Mauvaises récoltes dans les plantations et dans les ruches sont évidemment liées. Sur les terres auvergnates, d'après l'apiculteur Yvan Gouttequillet, la récolte du miel de colza en début de printemps a été moyenne et récolte quasiment nulle pour l’acacia. "Avec 80 ruches pour moi cette année, j'ai fait 120 kilos de miel alors qu'en temps normal j'aurais pu faire 800 kilos." Un déficit de production qui se ressentira évidemment sur le revenu des exploitations.