Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Redoute : les repreneurs annoncent 1.178 suppressions d'emplois

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Nord

Les deux repreneurs de l'entreprise de vente à distance, Nathalie Balla et Éric Courteille, ont dévoilé jeudi matin les grandes lignes de leur projet lors d'un comité d'entreprise à Roubaix. Mauvaise nouvelle pour les salariés : 1.178 emplois seront supprimés sur quatre ans.

Le siège de La Redoute à Roubaix dans le Nord
Le siège de La Redoute à Roubaix dans le Nord © Maxppp

Les salariés de la Redoute savent désormais à quelle sauce ils sont accomodés. Lors d'un comité d'entreprise jeudi matin au siège social de l'entreprise à Roubaix, les deux nouveaux patrons, Nathalie Balla et Eric Courteille, ont annoncé la suppression de 1.178 emplois sur quatre ans, tout en précisant qu'il y aurait moins de 672 licenciements.

Les deux repreneurs précisent qu'ils privilégieront les mesures d'âge, les pré-retraites et les départs volontaires, afin de limiter les licenciements. Mais le nombre de suppressions d'emploi est plus important que celui évoqué en octobre dernier par le directeur financier de Kering (ex Printemps Pinault La Redoute). 

Une douche froide pour les salariés

Depuis l'annonce de la cession de la Redoute le 4 décembre par le groupe Kering, les futurs patrons, Nathalie Balla et Eric Courteille avaient assuré qu'ils minimiseraient au maximum les conséquences sur l'emploi. L'entreprise de vente à distance compte aujourd'hui 2.500 salariés en France et 900 à l'étranger.

"On ne s'attendait pas à un tel chiffre. Ca représente 50% des effectifs en moins ", explique Fabrice Peeters , délégué CGT, encore sonné par la mauvaise nouvelle. "C'est une saignée sur l'emploi. On atteint des chiffres jamais atteint à la Redoute" .

Fabrice Peeters, délégué CGT à la Redoute

 

315 millions d'euros investis par l'actuel propriétaire

Le groupe Kering, actuel propriétaire de La Redoute, participera à hauteur de 315 millions d'euros à la transformation économique de l'entreprise, précisent les deux repreneurs. 

Lors du comité d'entreprise, deux autres chiffres ont été communiqués aux élus du personnels : 50 millions d'euros sont investis pour moderniser la logistique avec le projet de reconstruire le site de la Martinoire à Watreloos et 30 millions d'euros pour revoir tout le système informatique.

Le projet prévoit de passer de dix collections par an contre huit aujourd'hui afin de renouveller davantage les produits proposés à la vente. Les deux repreneurs, Nathalie Balla et Eric Courteille , tablent sur un retour à l'équilibre financier en 2017. Ils sont interrogés par Cécile Bidault

Nathalie Balla et Eric Courteille, les deux repreneurs de la Redoute

 

Le catalogue de la Redoute
Le catalogue de la Redoute © Radio France

Le plan social dévoilé aux salariés de la Redoute

Choix de la station

À venir dansDanssecondess