Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

De plus en plus de monde en Auvergne-Rhône-Alpes

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Une étude de l'INSEE révèle qu'en 10 ans, la population en Auvergne-Rhône-Alpes a augmenté de 0.7% par an. Une hausse qui profite aux communes en périphéries des grandes villes, beaucoup moins aux territoires enclavés.

Vue générale de Clermont-Ferrand depuis une hauteur, le 26 mai 2018
Vue générale de Clermont-Ferrand depuis une hauteur, le 26 mai 2018 © Radio France - Emmanuel Moreau

Clermont-Ferrand, France

Contrairement à beaucoup d'autres régions de France, l'Auvergne Rhône-Alpes est plutôt prisée, mais les nouveaux habitants semblent préférer les périphéries des villes aux campagnes. Alors que Aubière enregistre une hausse de sa population de 1.5% par an, la plus forte du département, Clermont-Ferrand en revanche n'augmente que de 0.2%. Cournon est aussi en augmentation, plus 1.1%. Un exemple a l'image de nombreuses autres communes comme Riom, Chamalières ou Issoire. Si le Puy-de-Dôme a augmenté de 27 000 habitants entre 2006 et 2016, ce n'est pas le cas de tout les départements. Le Cantal et l'Allier perdent des habitants, 37 000 pour le Cantal, presque 4000 pour l'Allier. Dans le même temps, la Haute-Loire en gagne 8000. 

Une hausse en baisse

Dans le Massif Central, l'INSEE explique que les arrivées sont plus nombreuses que les départs. Mais une hausse de 0.7% ce n'est pas flagrant. Malgré des arrivées en hausse, le nombre de décès naturels restent nombreux. Il n'en reste pas moins qu'avec l'Occitanie, la région Auvergne-Rhône-Alpes enregistre l'une des plus forte augmentation de sa population. Au niveau national, le dynamisme démographique s'atténue. La hausse n'est pas aussi importante qu'entre 2006 et 2011. La ville de Paris par exemple, a perdu du monde. 

Exemple à Cournon avec le maire de la ville Bertrand Pasciuto

Choix de la station

France Bleu