Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La région Bourgogne-Franche-Comté versera une prime exceptionnelle à ses agents

jeudi 20 décembre 2018 à 19:28 Par Jonathan Landais, France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu Bourgogne, France Bleu Besançon et France Bleu Auxerre

La région Bourgogne-Franche-Comté annonce ce jeudi qu'elle versera avant le 31 décembre "une prime exceptionnelle défiscalisée" de 100 à 200 euros à ses quelques 4.500 agents. La somme variera en fonction de la grille indiciaire de l'agent.

Marie-Guite Dufay, présidente PS de la région Bourgogne-Franche-Comté
Marie-Guite Dufay, présidente PS de la région Bourgogne-Franche-Comté © Maxppp - Maxppp

Dijon, France

La région Bourgogne-Franche-Comté versera "une prime exceptionnelle défiscalisée" de 100 à 200 euros à ses quelque 4.500 agents, a annoncé jeudi sa présidente socialiste Marie-Guite Dufay dans un communiqué. Le Conseil régional a adopté le "versement avant le 31 décembre d'une prime exceptionnelle défiscalisée de 100, 150 ou 200 euros en fonction de la grille indiciaire de l'agent", précise ce communiqué.

C'est une réponse forte aux attentes des agents les plus modestes" (Marie-Guite Dufay)

"C'est une réponse forte aux attentes des agents les plus modestes et tout spécialement ceux des lycées, malgré les annonces du gouvernement de ne pas faire bénéficier les fonctionnaires de cette prime de fin d'année ni de dégeler le point d'indice salarial", a estimé Mme Dufay.

Plusieurs syndicats ont demandé au niveau national, ces derniers jours, à ce que les fonctionnaires et agents publics soient aussi concernés par la prime exceptionnelle exemptée de cotisations et d'impôt, que le président Emmanuel Macron a appelé les entreprises du privé à verser à leurs salariés.

Des mesures en faveurs du pouvoir d'achat

Marie-Guite Dufay avait annoncé son intention de mettre en place cette mesure le 13 décembre, ajoutant que le Conseil régional demanderait à l'Etat "l'exonération des charges sociales et patronales sur cette prime". La région l'avait adoptée le lendemain en assemblée plénière, ainsi que "plusieurs mesures en faveur du pouvoir d'achat des habitants du territoire", a précisé la région dans son communiqué.

Parmi ces mesures figurent "des actions pour faciliter les mobilités du quotidien, notamment en zone rurale et péri-urbaine: plateforme de co-voiturage, ticket mobilité, transport à la demande, geste pour les abonnés du TER". Plusieurs grands groupes français ont déjà répondu positivement à la demande d'Emmanuel Macron en annonçant une prime de fin d'année pour leurs employés, dont La Poste, Orange, Total ou la SNCF.