Économie – Social

La Région et le CG90 mettent 300.000 euros supplémentaires pour aider le BTP

Par Lorrain Sénéchal, France Bleu Belfort-Montbéliard mardi 17 mars 2015 à 7:53

La maire d'Auxelle-Haut (centre) regarde les plans du projet.
La maire d'Auxelle-Haut (centre) regarde les plans du projet. © Radio France - Lorrain Sénéchal

Les deux collectivités ont déjà mis en place une aide d'un million 300.000 euros pour accélérer des projets de constructions dans le communes du Territoire de Belfort. Le système existe d'ailleurs dans toute la Franche-Comté. Il est prolongé grâce à l'enveloppe supplémentaire.

La Région et le conseil général du Territoire de Belfort ont annoncé ce lundi un investissement de 300.000 euros pour des projets de constructions ou d'aménagements dans les communes du département. Cette enveloppe s'ajoute au million 300.000 euros déjà débloqués dans le Territoire, 35 millions à l'échelle de la Franche-Comté.

L'aide doit permettre d'accélérer des projets de travaux déjà tout près d'aboutir. La condition sine qua non, c'est d'ailleurs d'être prêt à entamer les travaux avant le 31 mars prochain. Le chef d'un de ces projets, à Auxelle Haut, c'est Lionnel Mougeot de l'entreprise Sétib. Selon lui le coup de pouce est réel. "J'ai été témoin de trois projets qui ont pu aboutir grâce à cette enveloppe", explique Lionnel Mougeot.

BTP son

A Auxelle-Haut, par exemple, tout est prêt. 323 personnes habitent le village, mais le week-end et l'été, les randonneurs sont nombreux. Il faut donc réaménager le centre-bourg, pour accueillir tout ces vacanciers. Un parking notamment doit voir le jour, ainsi qu'un chemin sécurisé qui mènera de l'Eglise à l'arrêt de bus quelques dizaines de mètres en contrebas.

BTP enro

Il manquait 75.000 euros à la commune, qui finance le projet "à 60%. Ainsi c'est aussi notre projet, les habitants participent", explique la maire d'Auxelle-Haut, Chantal Bergdoll.

"C'est le coup de pouce qui manquait", selon la maire d'Auxelle-Haut

Les travaux doivent commencer à la fin du mois, comme pour 57 autres projets du même genre dans le département. C'est la condition sine qua non pour obtenir l'aide de la région et du conseil général. Mais grâce à l'enveloppe supplémentaire de 300.000 euros annoncée hier, d'autres communes peuvent se faire connaitre avant le 30 avril prochain.