Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La Région Pays de la Loire créé la Foncière du Tourisme : "Cela va protéger le patrimoine des hôteliers"

La Région Pays de la Loire vole au secours des professionnels du tourisme impactés par la crise sanitaire. Elle propose de racheter les murs des hôtels et des restaurants de façon à leur dégager de la trésorerie. Pour cela elle vient de créer une foncière du tourisme.

La présidente de région Christelle Morançais, avec le directeur de la Banque des Territoires Olivier Sichel et le vice-président régional en charge du tourisme Franck Louvrier.
La présidente de région Christelle Morançais, avec le directeur de la Banque des Territoires Olivier Sichel et le vice-président régional en charge du tourisme Franck Louvrier. © Radio France - Pascale Boucherie

La création de la Foncière du tourisme fait partie des 145 mesures de relance économique initiées par la Région Pays de la Loire pour faire face à la crise  sanitaire. C'est un dispositif unique en France. La Région propose de racheter les murs des hôtels et des restaurants de façon à leur dégager de la trésorerie.

La Foncière du tourisme : mode d'emploi

Le propriétaire vend, encaisse le cash, paye un loyer, continue d'investir et une fois son retour à meilleur fortune, rachète son ancien bien si il le souhaite. Il a entre 8 et 15 ans pour le faire. Pour cette Foncière du Tourisme, la Région Pays de la Loire mobilise 5 millions d'euros, la Banque des territoires 5 millions d'euros elle aussi et la Caisse d'épargne 1 million d'euros.  Un total donc de 11 millions d'euros.

Dans un premier temps, une cinquantaine de projets pas encore identifiés seront accompagnés. Une deuxième tranche, plus dense, pourrait voir le jour. Dans les Pays de la Loire 45% des hôteliers et 15 à 20% des patrons de bars et restaurants sont propriétaires de leurs murs.  

L'avis des professionnels du secteur

"Une idée très intéressante" estime Frédéric Deboulois, président de l'Union des Métiers de l'Industrie et de l'hôtellerie en Loire-atlantique :

C'est pertinent car ça apporte de l'argent immédiatement

Frédéric Deboulois trouve ce dispositif plus intéressant que le prêt garanti par l'état (PGE) :

Le PGE finance une dette court terme par des emprunts moyens à long terme. Alors que là (avec la Foncière) on ets sur une réalité économique : un bien acheté qui est vendu

De plus, dit ce patron de brasserie : 

Le patrimoine des hôteliers est protégé, ils conservent le contrôle de leur foncier et peuvent le récupérer si ils le souhaitent

Frédéric Deboulois ne doute pas que les professionnels du tourisme vont s'emparer de ce dispositif.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess