Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

"La relance éco": 1,5 million d'euros pour aider le tourisme en Charente et Charente-Maritime

-
Par , France Bleu La Rochelle

Il faut sauver le secteur touristique. Première économie de Charente-Maritime, il pèse dans le département 1,8 milliards d'euros de chiffre d'affaire et 20 000 emplois. Le secteur a été durement touché par le confinement. Charentes Tourisme a investi 1,5 million d'euros dans un plan de relance

Le président Stéphane Villain et le directeur général Olivier Amblard de Charentes Tourisme se disent optimistes pour la saison à venir avec les mesures mises en place.
Le président Stéphane Villain et le directeur général Olivier Amblard de Charentes Tourisme se disent optimistes pour la saison à venir avec les mesures mises en place. © Radio France - Marina Guibert

Le tourisme est la plus grosse économie de Charente-Maritime. 1,8 milliards d'euros de chiffre d'affaire, 20 000 emplois. C'est aussi l'un des secteurs qui été le plus touché par l'arrêt total de l'activité pendant trois mois à cause du confinement. Alors Charentes Tourisme qui s'occupe du développement du secteur en Charente-Maritime mais aussi en Charente a mis en place un plan de relance à hauteur d'1,5 million d'euros.

D'abord pour accompagner les professionnels. Grâce à des conseils personnalisés : "des avocats qui les aident au niveau de leurs finances, de leurs droits, de tout ce qui touche à leur quotidien en fait" explique Stéphane Villain, le président de Charentes Tourisme, et une ligne téléphonique dédiée. Mais aussi en divisant par deux le coût des services proposés par Charentes Tourisme. Au total, 200 000 euros mobilisés . 

Faire venir les vacanciers...

Pour aider le tourisme, le mieux reste d'avoir des touristes. C'est le gros du plan de relance, 1 100 000 euros dédiés à des bons de 100 euros, les bons "Infiniment Charentes", versés aux vacanciers qui viendront sur le territoire. Et "la bonne nouvelle" se réjouit Stéphane Villain, _"c'est qu'il y en aura 1000 de plus que prévu grâce aux collectivités comme la CARO à Royan ou le Grand Cognac".Des bons qui ont eu "un retentissement national et même international" et constituent "une relance inespérée"_ d'après Stéphane Villain. Charentes Tourisme a aussi conclu un partenariat avec Villages Vacances Familles pour donner des bons en plus aux personnels soignants qui viendront dans les deux villages de Charente-Maritime situés sur l'île de Ré.

...puis les pousser à consommer une fois sur place

La dernière étape du plan de relance consiste à mieux accueillir les vacanciers une fois sur place, et à les pousser à consommer. Pour ça un nouveau site mobile avec géolocalisation et proposition d'activités, d'hébergements à proximité. Des saisonniers feront le même travail directement sur les plages de Charente-maritime. 

Avec toutes ces mesures, Stéphane Villain se dit "optimiste" pour la saison. Le tourisme "devrait faire 65 à 70 % de son chiffre d'affaire de l'année dernière, de quoi sauver les meubles". Les aides se poursuivront après la saison et probablement jusqu'en 2021. En attendant, les Charentes sont avec le Var et la Dordogne, l'une des trois destinations privilégiées par les Français pour partir cet été.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu