Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La relance éco, France Bleu à l’heure du déconfinement

La relance éco : à Arbois, l'agence de voyage Arbois Tourisme s'inquiète pour ses 200 salariés

-
Par , France Bleu Besançon

Chaque jour, France Bleu Besançon s'intéresse à une entreprise de Franche-Comté à l'heure du déconfinement. Ce jeudi, l'agence Arbois Tourisme, à Arbois. Son PDG, Frédéric Ramousse, se fait du souci pour l'avenir de ses salariés.

 Arbois Tourisme possède dix agences de voyage en Franche-Comté.
Arbois Tourisme possède dix agences de voyage en Franche-Comté. - Arbois Tourisme

En Franche-Comté, Arbois Tourisme compte dix agences : à Besançon, Pontarlier ou encore Dole. L'agence de voyage propose des séjours touristique, des voyage en auto-car ainsi que du transport scolaire.  Elle emploie 200 personnes.

Dès l'annonce du confinement, Arbois Tourisme a totalement été mis à l'arrêt. "Les conséquences ont été dramatiques" ."On a dû annuler tous nos voyages", raconte Frédéric Ramousse, le PDG de l'agence. Les demandes de remboursements des clients se sont alors accumulées. "On s'est retrouvé entre les clients et les compagnies de vol, sauf  qu'on pouvait difficilement rembourser nos clients", explique le PDG d'Arbois Tourisme. 

On tape dans nos réserves, mais elles ne sont pas illimitées - Frédéric Ramousse

La crise sanitaire est un vrai coup dur pour l'agence de voyage Franc-Comtoise. "On ne s'attendait pas à une telle chute. Pour nous, c'est 0 chiffre d'affaire. C'est déjà un métier où on est peu rémunéré, on reçoit une petite commission sur le prix des voyages qu'on vend, mais là on a plus rien", raconte Frédéric Ramousse. 

Pour le moment, Arbois Tourisme bénéficie du chômage partiel pour une partie de ses salariés. "On a cette chance pour l'instant. Mais je me fais du souci pour mes salariés. J'espère qu' après on va pouvoir reprendre tout le monde ", dit Frédéric Ramousse. 

Je suis au stade où je ne sais pas si je vais pouvoir garder tous mes salariés - Frédéric Ramousse 

Sur ses dix agences, Arbois Tourisme compte près de 200 salariés.  "Je me bats tous les jours pour pouvoir leur annoncer que ça va aller,  qu'on va repartir, mais il y a des jours où je suis moins optimiste",  confie le PDG. 

Frédéric Ramousse espère qu'une fois l'épidémie passée, il retrouvera ses clients. "Je suis très inquiet mais je me dois d'être optimiste". Malgré tout Frédéric Ramousse ne voit pas de reprise avant le printemps 2021."Les gens ne sont pas prêts psychologiquement à partir en vacances" , ça reviendra mais pas avant la fin de l'année".   

Pour le moment, seule l'activité transport scolaire menée par Arbois Tourisme a repris partiellement avec la réouverture des écoles primaires .

Retrouvez la chronique "La relance éco" à 7h15 tous les jours sur France Bleu Besançon.

France Bleu Besançon est à vos côtés pour vous accompagner   pendant  la période de déconfinement. Chaque jour à 7h17, votre radio   s'intéresse  à une  entreprise ou une filière emblématique de notre   région (fleuron  industriel, club de sport, association, restaurant,   etc.). Comment  se  porte-t-elle ? Quels enseignements tire-t-elle de   cette pandémie de  coronavirus ? Comment se projette-t-elle dans   l’avenir ? 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu